Navigation | PCF Gardez la parole à Villeneuve Le Roi

1 janvier 2012

DU SOUFFLE POUR NOS VILLES

LA GAUCHE DE TRANSFORMATION SOCIALE DEMOCRATIQUE ET ECOLOGIQUE AVEC VOUS

JE LUTTE, JE VOTE PCF FRONT DE GAUCHE  39 RUE HENRI LUSSEAU 94290 VILLENEUVE LE ROI

Rendez vous tous les mardis 19h                                                                                                                        

 cel 2016FABRIQUE CITOYENNE

     che76042736

PCF Villeneuve le Roi Ablon tel: 06.08.82.06.33fdg vlra

Par pcfvlr le 1 janvier, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

26 septembre 2016

Sarkozy : Nos ancêtres les Gaulois

Didier Gonzales : Villeneuve le Roi village Gaulois ?


Coïncidence, hasard du calendrier ou propagande délibérée, chacun choisira mais Didier
Gonzales vient d’annoncer son soutien à Nicolas Sarkozy via Facebook, Sarkozy fait
campagne sur « nos ancêtres les gaulois » et D. Gonzales transforme les Fêtes d’automne en
village gaulois. Il détournerait une fête familiale et associative en manipulation politique qu’il ne
s’y prendrait pas autrement.

« Nos ancêtres les gaulois » cela n’a aucun sens historique. Le terme de Gaule a été
inventé par Jules César pour englober une centaine de peuples. Les Arvernes, les Eduens, les
Parisii, les Vénètes….Si vous aviez demandé à ces peuples à l’époque leur origine, ils auraient
très certainement répondus « Nous sommes Celtes ».

Tout au long de notre histoire de nombreux peuples sont passés ou se sont installés sur
l’actuelle France, Les Celtes bien sûr, les Goths, les Ostrogoths, les Wisigoths, les Vandales
(qui venaient d’Europe centrale comme Sarkozy)…Les Francs à partir du 4ème siècle. Le
royaume de France commence à émerger au 13ème siècle et la mise en avant de « nos
ancêtres les gaulois », c’est à la renaissance puis sous Napoléon III avec la mise en avant de
Vercingétorix. Pourtant celui-ci était Arverne et il y avait peut-être plus de « gaulois » du côté de
Jules César que du côté de Vercingétorix !

Uderzo et Goscinny en ont fait une formidable histoire mais quand des politiques mélangent
histoire et BD, cela sent l’arnaque.

Aujourd’hui Sarkozy et Gonzales chassent sur les terres du Front National. On détourne
les Fêtes d’Automne pour une utilisation politicienne. Le maire dramatise délibérément le climat
actuel, réduit les Fêtes d’Automne à un camp retranché, agite les peurs pour gagner quelques
voix aux prochaines élections. Il n’est jamais à un cumul de mandat prêt !
C’est dangereux et c’est méprisable.

Oui, les Villeneuvois sont les descendants de nombres de peuples gaulois, mais aussi des
bretons venus construire les chemins de fer, des portugais, des espagnols, des italiens qui ont
construits nos routes et nos maisons, des corses, des algériens ou des sénégalais venus
combattre à nos côtés l’Allemagne nazie puis construire nos voitures et de bien d’autres encore.
La richesse de notre ville, de notre pays est là, dans la diversité des apports culturels et
humains. Elle ne saurait se reconnaitre dans ce village gaulois recroquevillé autour du kiosque
avec des fortifications tout autour, des vigiles ou la Police Municipale réalisant des palpations ce
qui est tout à fait illégal.

Après la provocation islamophobe de l’an dernier sur ces mêmes Fêtes, Didier Gonzales poursuit
dans ses provocations cherchant à monter les villeneuvois les uns contre les autres.

Oui des mesures de sécurité sont à prendre mais elles doivent permettre à tous les
habitant de pouvoir se rencontrer et échanger, mieux se connaitre pour mieux se
comprendre, une vie associative riche et respectée.

Oui il faut développer ce qui fait le Bien Vivre Ensemble, la fraternité, la liberté, l’égalité, le
respect de tous, la multiplication des rencontres culturelles et des échanges, l’éducation à
la paix, l’ouverture au lieu du repli identitaire….

Par pcfvlr le 26 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

19 septembre 2016

On ne lâche rien !

Pour un front de gauche populaire et citoyen.

L’idée se répand que tout va de travers et ce n’est pas sans raison ! L’angoisse pour l’avenir, celui de nos enfants, le nôtre, est partout en cette rentrée. C’est le pauvre résultat depuis 2008 de la droite Sarkozyste, suivi de Hollande avec son gouvernement qui a trahit le peuple et la gauche. Hollande, Valls, Macron, nous n’en voulons plus !

Chômage persistant, services publics aux rabais, logements trop chers et inaccessibles, pouvoir d’achat des salarié-e-s et des retraité-e-s en berne, planète abimée et perlée de guerres et de violences,… Les français-es endurent l’ultra- libéralisme, et le Diktat de la commission européenne de Bruxelles.

Valls ainsi que la droite extrême jouent sur la peur de l’autre et trouvent des boucs émissaires. Leurs volontés est de dévier la colère du peuple des véritables coupables.

Alors qu’ils divisent, nous, nous travaillons à unir. Oui, on peut vivre et grandir autrement, avec intelligence, en paix, en mettant l’humain d’abord au centre de tout. C’est d’ailleurs la demande du mouvement social depuis le début de 2016. Et déjà ça repart, nous pouvons encore ensemble Abroger la Loi travail.

La France n’a jamais produit autant de richesse. La France est championne d’Europe en 2016 des dividendes versés aux actionnaires et championne d’Europe du nombre de millionnaires (2.2 millions). Pendant que 99% des citoyen-ne-s galèrent face à l’austérité et 5 millions vivent dans la pauvreté.  Rénover les digues républicaines et renouveler la politique plutôt que de se soumettre aux riches, à l’hystérie sécuritaire et identitaire, sont donc les ambitions intactes du Front de gauche et du PCF.

Réfléchissons et agissons pour un chemin de dignité pour les salariés et les jeunes, pour une société des biens communs, pour la sécurité et la bienveillance entre toutes et tous dans notre ville. Soit l’inverse de ce que fait et propose Mr Gonzales, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy.

Pour porter un nouvel espoir, la révolte, l’union de la véritable gauche avec son meilleur candidat à l’élection présidentielle est possible. Nous allons porter nos propositions et permettre que chacune et chacun en fasse de même. Osons agir, ensemble. Construire la 6ème République est à la portée de toutes et tous !

Par pcfvlr le 19 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

16 septembre 2016

Avec eux, l’insécurité n’a plus de limite !

 

DE VILLENEUVE LE ROI A L’ELYSEE,

LES FAUSSAIRES SOCIALISTES, LES FAUSSAIRES REPUBLICAINS,

LES FAUSSAIRES PATRIOTES N’ONT PLUS DE LIMITE !

 

AFFICHE PAIXAFFICHE PAIXAFFICHE PAIX

Par pcfvlr le 16 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

15 septembre 2016

En 2017 faisons Front commun !

Une plateforme pour recueillir les signatures est disponible ici (http://www.frontcommun.fr/

 

Citoyennes et citoyens de gauche, organisés ou non, nous voulons que les élections présidentielle et législatives de 2017 soient utiles pour ouvrir dans notre pays une perspective politique de progrès humain, démocratique, social et écologique.

Après cinq ans de gouvernements se réclamant de la gauche tout en poursuivant les politiques néolibérales et autoritaires de la droite, l’écœurement et la colère risquent de se traduire par une abstention record de l’électorat populaire, une défaite historique du parti socialiste et la victoire d’une droite radicalisée flanquée d’une extrême droite plus menaçante que jamais. Quant à la gauche de transformation sociale et écologique, qui avait commencé à créer du neuf, notamment avec le Front de gauche, elle pourrait bien revenir une nouvelle fois à sa dispersion antérieure et tuer pour longtemps l’espoir qu’elle avait réussi à faire naître en 2012. Nous ne voulons pas de ce scenario épouvantable qui aboutirait à un très dangereux face à face entre néolibéralisme et néofascisme, confortant la supercherie visant à faire passer celui-ci pour la seule alternative envisageable au « système » qui ravage nos sociétés. Le pire deviendrait alors possible.

Au vu des risques bien réels d’une catastrophe politique aux conséquences incalculables, nous en appelons à l’esprit de responsabilité et d’audace de toutes les forces de la gauche de transformation sociale et écologiste. Elles sont diverses, à l’image du peuple qu’il s’agit de rassembler, comme des combats dont elles sont héritières : socialiste, communiste, écologiste, libertaire, féministe, anticolonialiste, pacifistes, altermondialistes, etc. Mais elles ont tellement en commun comme l’ont montré l’adoption du programme « l’Humain d’abord » il y a cinq ans, les luttes que nous avons mené ensemble et l’intérêt soulevé en Europe par des expériences novatrice comme celle de Syriza et Podemos qu’il serait inacceptable qu’elles ne réussissent pas à se rassembler aujourd’hui pour mener ensemble le combat difficile qui s’annonce.

Dans cet esprit, nous décidons de nous engager dans la campagne électorale de 2017. Les jeux ne sont pas faits. En profondeur, le peuple français est en attente. Les mobilisations au moment de la COP 21, celles contre la déchéance de nationalité et à Notre Dame des Landes, contre la loi travail et Nuit debout ont montré que, dans l’autonomie de leurs mouvements et dans leurs diversités, les exigences de justice sociale et écologiste, d’égalité, de démocratie sont toujours bien vivantes. Elles doivent pouvoir trouver l’expression de leur potentiel politique. Il est donc vital de créer un élan, et pour cela de jeter de toute urgence les bases du rassemblement politique à construire.

Il faut aujourd’hui pour cela une nouvelle proposition politique, un programme et des candidatures en rupture avec l’ordre productiviste et néolibéral, permettant un très large rassemblement de forces et de personnalités représentatives des différentes sensibilités de gauche, à égalité avec des citoyennes et des citoyens engagées dans la vie politique, syndicale, associative, intellectuelle et culturelle.

En l’état, EELV s’apprête à désigner son candidat. Les « frondeurs » du PS risquent, après la primaire, de se retrouver à soutenir un candidat qu’ils n’ont eu de cesse de combattre. Le Front de Gauche est éclaté. Le Parti communiste désigne ses candidats aux législatives et annonce qu’il décidera le 5 novembre prochain de la candidature qu’il présentera ou soutiendra pour la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a annoncé la sienne et entend que « La France insoumise » qu’il a créée soit le cadre unique d’organisation des campagnes électorales de l’an prochain. Cet éparpillement serait suicidaire. Et des candidatures fratricides, y compris aux législatives, aboutiraient à un désastre complet.

Nous refusons de laisser une nouvelle fois le piège de l’élection présidentielle et les débats sur une candidature ruiner tout espoir avec la vaine recherche d’une femme ou d’un homme providentiel. Une candidature de large rassemblement est possible et peut résulter d’une construction collective impliquant directement, au-delà des forces concernées, les citoyen-nes. Quels que soient les arguments des uns et des autres ou les divergences que nous pouvons avoir avec lui, la candidature de Jean-Luc Mélenchon est dans les circonstances actuelles installée dans le paysage politique. Elle exprime dans les classes populaires le refus à gauche de la politique mise en œuvre par François Hollande. A près de six mois de l’échéance, il serait, à nos yeux, irresponsable de ne pas prendre acte de cette situation. Cependant son mouvement « La France insoumise » ne représente qu’une partie des forces disponibles. Réussir à les rassembler très largement nécessite une alternative politique pluraliste, démocratique, répondant aux exigences d’un fonctionnement plus horizontal et citoyen portées notamment par la mobilisation contre la loi travail et les Nuits debout.

Il faut donc franchir une étape. Afin de nous engager toutes et tous ensemble dans ce combat politique si important pour l’avenir de notre pays, il est indispensable que soit constitué au plan national, avec toutes les parties concernées, un lieu d’échange et de coordination qui rendra compte de notre diversité politique et sera ouverte aux acteurs des mouvements sociaux, aux intellectuels, créateurs et artistes, qui manifestera notre ambition commune et donnera à nos campagnes présidentielle et législatives la plus grande efficacité. Nous proposons que celles et ceux qui entendent se joindre à notre appel contribuent activement à la convergence des forces sociales et politiques de gauche et écologiste dans les villes, les départements et les 577 circonscriptions législatives, avec les organisations locales de « la France insoumise », du PCF et du PG, d’Ensemble, d’EELV et des groupes de socialistes critiques, ceux de l’Appel des cent, les assemblées citoyennes créées dans le cadre du Front de gauche ainsi que les citoyennes et citoyens, celles et ceux qui se sont mobilisés depuis des mois contre la politique du gouvernement, les femmes et les hommes susceptibles de participer à une démarche de rassemblement et d’innovation à gauche pour 2017. C’est la clé d’une convergence à gauche audacieuse et déterminée, d’une véritable dynamique collective et donc du succès. Nous prenons à cette fin toutes les initiatives nécessaires.

Nous appelons toutes les femmes, tous les hommes et toutes les forces de progrès à se joindre à cette démarche en signant cet appel et en s’engageant concrètement pour la réalisation des objectifs qu’il se fixe. C’est la condition pour échapper au piège qui nous est tendu en 2017. Et pour que cette campagne marque une étape décisive dans la reconstruction dans notre pays d’une gauche digne de ce nom.

Les 99 premiers signataires

Théo ABRAMOVITZ, militant communiste ; Hélène ADAM, syndicaliste ; Christophe AGUITON, militant altermondialiste ; Sylviane AINARDI, députée européenne (1989-2004) ; Sylvie ALTMAN, maire de Villeneuve-Saint-Georges ; Nils ANDERSSON, éditeur ; Génica BACZYNSKI, écrivain ; Alain BASCOULERGUE, militant communiste ; Emmanuelle BECKER, conseillère de Paris ; Yannick BEDIN, élu PCF de Bourges ; Habib BEJAOUI, syndicaliste ; Maxime BENATOUIL, animateur du réseau Transform !; Nawel BENCHLIKA, syndicaliste ; Christian BENEDETTI, metteur en scène et directeur de théâtre ; Gilles BERNARD, syndicaliste ; Jacques BIDET, philosophe ; Gérard BILLON, syndicaliste ; Françoise BONTOUX, militante féministe ; Jean-Pierre BONTOUX, ancien Maire de Mitry-Mory ; Nicole BORVO COHEN-SEAT, sénatrice honoraire ; Jacques BOURGOIN, ancien Maire et conseiller général de Gennevilliers ; Marie-Pierre BOURSIER, militante communiste ; Patrick BRODY, syndicaliste ; François CALARET, Ensemble ; Julie CAUPENNE, enseignante, secrétaire générale de l’Appel des appels ; Patrick CHAMOISEAU, écrivain ; Philippe COANET, syndicaliste (92) ; Patrice COHEN-SEAT, président d’honneur d’Espace-Marx ; Jacques COSSARD, économiste ; Alexis CUKIER, philosophe ; Pierre-Paul DANNA, maire de La Tour sur Tinée ; Jean-Michel DREVON, militant associatif et syndical ; Michel DUFFOUR, ancien ministre ; Jean-Paul DUPARC, journaliste (Nice) ; Cédric DURAND, économiste ; Annie ERNAUX, écrivaine ; Jacques FATH ; Fanny GAILLANNE, conseillère de Paris ; Isabelle GARO, philosophe ; Emmanuelle GAZIELLO, porte-parole du Mouvement pour la 6e République ; Gregory GEMINEL, militant internationaliste ; Frederick GENEVEE, historien ; Brigitte GONTHIER-MAURIN, sénatrice ; Fabrice GOUGI, maître luthier ; Margot GOUGI, comptable ; Pierre-François GROND, Ensemble ; Janette HABEL, universitaire ; Jean-Marie HARRIBEY, économiste ; Ingrid HAYES, Ensemble ; Claudie HILSUM, journaliste ; Muguette JACQUAINT, députée honoraire ; Anne JOLLET, historienne ; Emmanuelle JOSHUA, Ensemble ; Razmig KEUCHEYAN, sociologue ; Pierre KHALFA, responsable associatif ; Jean-Pierre LANDAIS, militant communiste ; Annick LE GOFF, militante communiste, Yann LE LANN président d’Espaces-Marx ; Frédéric LEBARON, sociologue ; Patrice LECLERC, maire de Gennevilliers ; Marcel LOPEZ, PCF (09) ; Laurence LYONNAIS, Ensemble ; Maxence MAILLARD, étudiant ; Lucien MAREST, militant communiste ; Roger MARTELLI, historien ; Sonia MASSON, metteur en scène ; Claude MAZAURIC, historien ; Manuel MENAL, cadre territorial ; Alain MENNESSON, syndicaliste ; François MEYROUNE, ancien Maire de Migennes ; Olivier MOLLAZ, Ensemble ; Gérard MORDILLAT, écrivain, cinéaste ; Frank MOULY, élu à Chelles; Gérard MUTEAU, syndicaliste ; Bernard NOEL, poète et romancier ; Pierre OUZOULIAS, Conseiller départemental (92) ; David PELLICER, militant communiste ; Guillaume PIGEARD de GURBERT, philosophe ; Michel PINCON, sociologue ; Monique PINCON-CHARLOT, sociologue ; Hugo POIDEVIN, élu à Cherbourg ; Gilles POUX, maire de La Courneuve ; Yvon QUINIOU, philosophe ; Alain RAYMONT, militant communiste ; Jérôme RELINGER, ingénieur ; Nora SAINT-GAL, élue ; Lucien SEVE, philosophe ; Jacques TESSIER, syndicaliste ; Jean-Jacques TEVENART, médecin ; Marc THIBERVILLE, syndicaliste ; André TOSEL, philosophe ; Jean-Michel TOULOUSE, ancien directeur de centre hospitalier ; Hugo TOUZET, élu de Paris ; Catherine TRICOT, architecte-urbaniste ; Marion VAZEILLE-PONCET, militante communiste ; Denis VEMCLEEFS, conseiller municipal de Saint-Ouen, acteur culturel ; Joëlle VOGLIERI-COURTEL, militante de l’éducation populaire (77) ; Louis WEBER, ancien syndicaliste, éditeur ; Malika ZEDIRI, association de Chômeurs.

Par pcfvlr le 15 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

6 septembre 2016

AU PLUS PRES DU 49.3

 

EXPOSITION FETE DE L’HUMANITE 9.10.11 SEPTEMBRE 2016

ESPACE DU PCF FRONT DE GAUCHE VILLENEUVE LE ROI ABLON

Yanis Boufrioua

www.yanisb-photographie.com

 

En dix clichés pris souvent à 49.3 centimètres des forces du maintien du désordre, Yanis Boufrioua jeune photographe du Val de Marne, un artiste à découvrir, revient au plus près des coups et cris de résistance du printemps 2016.

Il illustre l’hypothèse sérieuse quant aux volontés du pouvoir et des médias de discréditer le grondement nouveau pour la dignité des travailleurs et de la jeunesse de France.

Après cette période, cette lutte ne peut avoir dit son dernier mot pour obtenir  l’abrogation de la loi travail, ni sa dernière image…                                                                                                              

Grégory Géminel

Par pcfvlr le 6 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

2 septembre 2016

Tous à la fête de l’Huma !

WP_20150911_001  http://fete.humanite.fr/

La fête de l’Huma, C’est comme tous les ans au parc départemental Georges Valbon, à La Courneuve

La fête de l’Huma, Ce sont d’abord des centaines de milliers de participant-e-s chaque année, venu-e-s de toute la France pour partager trois jours de fête, de fraternité, de convivialité, de musique et de paix ! Ce sont aussi des milliers de militants communistes, français et étrangers qui, devenus bénévoles pendant trois jours, animent la plus grande fête populaire de France.

Enfin, ce sont des musiciens exceptionnels : Michel Polnareff, Ms Lauryn Hill, The Chemical Brothers, Alain Souchon & Laurent Voulzy, The Avener, Lindsey Stirling, The 1975, Danakil, Caribbean Dandee (avec Joey Starr et Nathy, Ludwig Von 88, Rokia Traoré et des centaines d’autres artistes qui jouent sur 4 scènes éphémères. 

 

La fête de l’Huma, c’est 35€ chez vos distributeurs habituels…

Mais c’est 30% moins cher en passant par les militantes et militants du pcf de          VILLENEUVE LE ROI ABLON

La vignette militante vous donne droit aux trois jours de fête et de concerts, pour seulement 25 € !

Pour vous procurer la vignette: 4 solutions

  1. En nous rencontrant: MAISON DU PCF 39 RUE HENRI LUSSEAU MARDI A 18H ou auprès des militants dans votre ville.

Par internet  preaurouge@aol.com ou Par courrier:   MAISON DU ¨PCF 39 RUE HENRI LUSSEAU envoyez-nous un chèque à l’ordre de PCF VILLENEUVE LE ROI accompagné d’un mot indiquant le nombre de vignettes      que vous souhaitez recevoir, et l’adresse à laquelle nous devons vous les  LIVRER! ATTENTION AUX DELAIS, si vous envoyez votre chèque après le 5 septembre, vous prenez le risque de ne pas recevoir vos billets à temps. Nous déclinons toute responsabilité dans ce cas.

ATTENTION! Les commandes par internet ou par courrier doivent être effectuées impérativement avant le 5 SEPT 2016.

4 par TEL 06.08.82.06.33

La fête de l’Huma : c’est quoi?

La plus grande fête populaire de France, voire d’Europe ! La fête de l’Huma est organisée chaque année depuis 1930 par le journal L’Humanité. C’est le principal rendez-vous politique de la rentrée, qui attire chaque année des centaines de milliers de personnes, attirées par la richesse des débats, le nombre impressionnant de stands, la diversité culturelle et gastronomique (à tout petit prix), la programmation musicale unique, l’ambiance conviviale. Personne le repart déçu de la Fête de l’Huma, qui est aussi un lieu de rencontre populaire, à un prix de très loin inférieur à celui des festivals de l’été.

BILLET ou VIGNETTE  ?

Les entrées pour la fête de l’Humanité vendues par les militants sont en réalité des vignettes-bon de soutien, donnant droit à une entrée à la fête. Si vous passez par une billetterie commerciale, vous aurez un billet d’entrée, mais en passant par des militants  vous aurez une vignette, qui donne exactement les mêmes droits, mais qui coûte moins cher et n’enrichit pas les grandes chaînes de distribution. Au contraire, l’achat de la vignette aux militants permet de financer la lutte contre le libéralisme.

vous pouvez aussi rejoindre notre cocofest et vivre la fête de l’intérieur avec les amis de Villeneuve le roi Ablon et leurs espace une des plus grande crêperie pendant les 3 jours !

Par pcfvlr le 2 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

1 septembre 2016

Une rentrée sereine et offensive pour faire taire la morosité !


Nous avons une pensée particulière pour ceux qui vont connaitre encore une rentrée difficile, notamment les jeunes du lycée et collège Brassens, et cela à cause de l’inaction d’élus locaux et particulièrement de M Gonzales, Maire omnipotent de Villeneuve le Roi. Malgré des travaux d’été bienvenues, une solution rapide de reconstruction de la cité scolaire existe pourtant.

Il nous faut être bien plus attentionnés pour notre pays et attentifs aux projets qui concernent nos villes. C’est notre ambition pour Villeneuve et Ablon.

Frappé par les attentats notre pays est meurtri et connaît en plus une crise politique forte. Elle s’est exprimée avec puissance et justesse par l’opposition au projet de Loi Travail depuis février.

Le PS, comme avant lui la droite, s’est planté sur la relance économique, sur le renouveau démocratique, sur l’emploi, l’éducation… Avec zèle et dédain, il sert le diktat de la commission européenne et la cupidité du Medef. Ayant abdiqué dès 2012 sur le traité européen d’austérité préparé par Mme Merkel et M. Sarkozy, Hollande est depuis lors aux ordres ultralibéraux de Berlin et Bruxelles : les mêmes fossoyeurs de la Grèce.

La Loi Travail est symbolique de cela et stupide, l’inversion des normes avec les accords d’entreprise deviennent supérieurs aux accords de branches. Nos anciens ont pourtant lutté des décennies contre cela. Après 3 utilisations du 49.3, en bâillonnant la voix des députés, des 80% des français et des syndicats progressistes contre cette loi, le gouvernement a abîmé encore notre pays cet été.

Ils veulent tuer toute idée de progrès et de partage des richesses et au final servent de marchepied aux idées stériles et nauséabondes de l’extrême droite et aux délires des dits « républicains ». Nous ne les laisserons donc pas tranquilles.

Trop de divisions, de peurs et de fatigues persistent. Le peuple vaut mieux que les profits d’une minorité arrogante. Avant de solliciter vos suffrages lors des élections présidentielles et législatives, notre premier objectif au Front de gauche, c’est de faire vivre avec tous, l’humain d’abord au quotidien, la paix et la solidarité.

Nous vous donnons d’ores et déjà 3 rendez-vous, à la fête de l’humanité, le 15 septembre dans la rue pour demander l’abrogation de la loi de casse du code du travail, puis aux fêtes d’automne.

 

Bonne rentrée à tous les enfants de nos deux villes.

Le 1er septembre 2016.

Par pcfvlr le 1 septembre, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

31 août 2016

Ecoles et municipalités PCF et Front de gauche

Même le journal Le Parisien libéré le dit dans les villes communistes choyés les écoliers restent une priorité.

Le partage des savoirs unis et avec l’égalité favorise le vivre ensemble de demain, faut dire !

 » Cette année encore, les dix municipalités PCF et Front de gauche* se mobilisent pour faciliter la rentrée de leurs administrés. « En France, l’école est gratuite, mais en réalité pas vraiment : à la rentrée, les familles doivent faire face à de nombreuses dépenses, difficiles à affronter pour beaucoup. Ces inégalités nous révoltent ! », indique l’Association départementale des élus communistes et républicains du Val-de-Marne (ADECR 94). Près de 30 000 écoliers vont bénéficier de ce coup de pouce : « pochettes de fournitures, trousse ou cartable garnis, dictionnaire, « pass solidaire » pour s’inscrire dans une activité sportive ou culturelle, bourse scolaire au quotient familial… » Fontenay a organisé sa distribution ce samedi.

*Bonneuil, Champigny, Chevilly, Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois, Gentilly, Ivry, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry.

Par pcfvlr le 31 août, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

24 août 2016

Libération du 24 août 1944.

pierre georges  Comme depuis 71 ans, les militantes et militants du Parti communiste Français de Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine iront fleurir les plaques des rues de nos deux communes portant le nom de résistantes et résistants mort pour France, et héros de la libération de 1944.

Vendredi 26 août 2016, Ils donnent rendez vous à la population et aux anciens combattants au kiosque de Villeneuve le Roi à 18h. 3 équipes fleuriront ensuite une trentaine de plaques.

 

Aux résistantes et résistants qui luttèrent jusqu’à la mort, pour anéantir le nazisme et le fascisme.

Aux héros de la libération de la France, de Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine le 24 août 1944. 

Les communistes, les progressistes, les démocrates et pacifistes.

Par pcfvlr le 24 août, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

23 août 2016

VLR: gros succés de la vente solidaire de fruits

Le PCF était mobilisé dans votre ville pour la vente solidaire de fruits et légumes le 18 août.

Jeudi, de 17h00 à 19h00 plus de 80 Villeneuvois du quartier Raguet Lepine ont profité grâce aux communistes, avec le Modef, de la vente solidaire de fruits et légumes.  300 kg de fruits et légumes au prix juste pour les consommateurs et une juste rémunération pour le producteur, étaient disponibles. 8 vignettes pour la fête de l’huma ont également étaient prises. Un beau et utile soutien des quartiers populaires vers nos campagnes !

La ferme France est en crise profonde. Mauvaise récolte 2016 en céréales, prix du lait en chute à 250 euros les 1000 litres, un tiers des éleveurs de viande bovine en difficultés financières, 150 000 demandes de RSA (Revenu de Solidarité) déposées par les agriculteurs. Du côté des fruits et légumes, les importations low cost aux molécules chimiques interdites en France empoisonnent toutes les possibilités de juste rémunération des producteurs.

L’initiative de solidarité « Fruits et Légumes », à Paris et en Ile-de-France du jeudi 18 août et dans d’autres départements début septembre dénonce cette situation. Le PCF et les syndicalistes paysans du MODEF (Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux) invitent les consommateurs et les citoyens à se mobiliser contre la vie chère et à construire ensemble des alternatives à l’austérité.

Devant l’exigence de nouvelles ambitions sociales comme de perspectives agricoles, le PCF propose des mesures concrètes en faveur d’une alimentation saine, de qualité, relocalisée et accessible à tous. Nous appelons à la revalorisation des pensions et à l’augmentation des salaires, pour retrouver du pouvoir d’achat. Nous proposons dans l’immédiat le blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait, viande, pain, œufs, fruits et légumes) sur le ticket de caisse.

Le PCF propose un pacte d’engagement législatif sur un encadrement des marges de la grande distribution et la mise en place d’un coefficient multiplicateur, sur l’obligation d’indication d’origine des produits alimentaires, sur l’instauration d’une conférence annuelle sur les prix agricoles et alimentaires.

Par pcfvlr le 23 août, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12345...104

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun