Navigation | PCF Gardez la parole à Villeneuve Le Roi

Pages

Catégories

28 juillet 2017

PENICAUD le visage d’EN Marche

images (4)Vous avez adoré Pénélope et François Fillon LR voici l’embarrassante plus-value de Muriel Pénicaud LREM MINISTRE DE LA CASSE DU CODE DU TRAVAIL chez Danone

80 c’est, en années de smic net, l’équivalent de la plus-value touchée par Muriel Pénicaud sur la revente de ses stock-options.

Les révélations du Journal l’Humanité https://www.humanite.fr/stocks-options-la-ministre-du-travail-touche-le-pactole-sur-le-dos-des-emplois-639458

Article de Le Monde ci-dessous :

La ministre du travail a été interpellée, jeudi, au Sénat sur une opération de 1 million d’euros réalisée lorsqu’elle était DRH chez Danone et alors que le groupe s’apprêtait à supprimer 900 emplois.

Ils n’allaient pas bouder leur plaisir, en plein examen de la loi sur la réforme du code du travail. Dans un Hémicycle désert, jeudi 27 juillet, les sénateurs du groupe communiste ont accueilli la ministre du travail, Muriel Pénicaud, en brandissant des exemplaires de L’Humanité en guise de banderoles.

Dans son édition du jour, le quotidien raconte en effet dans le détail comment, en avril 2013, celle qui était alors directrice des ressources humaines (DRH) de Danone a vendu des actions de l’entreprise et réalisé un joli bénéfice de près de 1,13 million d’euros, alors qu’un plan de départs volontaires frappait 900 salariés cadres du groupe d’agroalimentaire, dont 230 en France.

Si l’affaire est légale, elle n’en illustre pas moins le fonctionnement parfois cynique des marchés financiers. Que des suppressions de postes soient annoncées et l’action d’un groupe a toutes les chances de s’envoler, faisant miroiter de meilleurs taux de rentabilité et incitant les gros actionnaires en Bourse à empocher leurs gains. La ministre du travail n’aura pas résisté à cette façon d’enrichissement rapide, en revendant ses actions ce 30 avril 2013, deux mois après l’annonce du plan d’économies du 19 février. Sans considération, donc, pour le contexte social.

Comme l’écrit L’Humanité, l’ex-DRH de Danone a décidé de débloquer son plan de stock-options, dont le délai de garde de quatre ans venait d’expirer, pour revendre aussitôt ses parts, avec une plus-value de 1,129 million d’euros. Sa déclaration du 10 mai 2013 à l’Autorité des marchés financiers (AMF), effectuée conformément à la règle, l’atteste.

« Nous ne vivons pas dans le même monde »

La mécanique des stock-options est simple : attribués aux dirigeants d’entreprises cotées, ces titres leur octroient le droit d’acheter des actions de leur société à un prix avantageux, fixé à l’avance, après un temps de présence. Celles-ci sont revendues au moment opportun. Mme Pénicaud…

Par pcfvlr le 28 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

25 juillet 2017

Macron prend aux pauvres pour donner aux riches !

Aides au logement : Macron prend aux pauvres pour donner aux riches !

► Emmanuel Macron et son Gouvernement viennent de prendre la décision de réduire de 5€ toutes les aides au logement à compter du 1er octobre. 6,5 millions de foyers sont touchés, dont une majorité qui vit sous le seuil de pauvreté.

► Le PCF s’oppose avec fermeté à cette baisse des aides personnelles au logement et propose une politique de logement pour tous ambitieuse et solidaire.

Pour les ménages les plus fragiles, les aides au logement représentent jusqu’à un cinquième de leur niveau de vie ! 5€ par mois, 60€ par an, c’est une perte de pouvoir d’achat importante pour les étudiants, les salariés précaires, les privés d’emploi, les retraités, les familles monoparentales.

Baisser les aides, c’est diminuer le niveau de vie de milliers de familles. C’est augmenter les risques d’impayés de loyer et les expulsions locatives. C’est empêcher certains de se soigner ou de partir en vacances.

Tout cela au nom de prétendues « économies budgétaires »… C’est une manipulation grossière : Macron et son gouvernement ont décidé d’offrir 3 milliards d’euros aux plus fortunés à travers la réforme de l’ISF.

Si on trouve des milliards à donner aux riches, pourquoi réduit-on les ressources des plus modestes ?

De l’argent, il y en a.

En 2016, les 500 plus gros milliardaires Français ont vu leur fortune augmenter jusqu’à atteindre aujourd’hui près de 600 milliards d’euros, un record. L’évasion fiscale des grandes entreprises et des grandes fortunes représente un coût gigantesque pour l’État. Mais Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne font rien pour récupérer ces sommes qui fuient vers les paradis fiscaux.

En finir avec le mal-logement

Pour aider les Français à se loger, ce ne sont pas les APL qu’il faut réduire mais les loyers exorbitants. Il faut généraliser et renforcer l’encadrement des loyers et construire massivement des logements sociaux dans les zones où il y en a le plus besoin. Cela nécessite de mobiliser des financements, de renforcer les obligations des maires et les sanctions pour les communes récalcitrantes. Tous les territoires doivent prendre part à l’effort pour en finir avec le mal-logement !

VITE DU LOGEMENT PUBLIC DE QUALITE ET ACCESSIBLE AUX JEUNES ET AUX FAMILLES POPULAIRES

PAS DU LOGEMENT DE STANDING POUR FAIRE DE GROS CADEAUX AUX PROMOTEURS BETONNEURS A VILLENEUVE LE ROI.

Par pcfvlr le 25 juillet, 2017 dans Non classé
1 commentaire

21 juillet 2017

L’été ce n’est pas fait pour CASSER le Code du travail !

L’été ce n’est pas fait pour CASSER le Code du travail !

Dans les faits, avec les ordonnances Macron, il s’agit de libérer les employeurs mais d’asservir les salarié-e-s, en refusant notamment de prendre en compte le lien de subordination entre les 2 protagonistes. Sous le prétexte de création d’emplois, c’est la flexibilité à outrance et la généralisation de la précarité. Les droits des salarié-e-s sont réduits comme peau de chagrin sous couvert de modernisme. Ainsi, le travail dominical est étendu, l’obligation des entreprises de moins de cinquante salarié-e-s de négocier avec un salarié mandaté est supprimée. Pour donner plus de souplesse d’adaptation aux TPE, les employeurs pourront organiser un referendum afin de valider un projet d’accord sans passer par les syndicats, les commissions paritaires régionales interprofessionnelles seront supprimées, le délai de contestation d’un licenciement pour motif économique sera réduit, et le périmètre géographique des difficultés de l’entreprise ramené au niveau national, permettant ainsi toutes les manipulations.

Le gouvernement de Macron et ses Députés Godillots sont la parfaite synthèse Néo-libérale de Sarkozy/Fillon et Hollande/Valls. Nous ne lâcherons pas le combat pour s’opposer au chantage à l’emploi, à la remise en cause des protections des salarié-e-s. La pensée unique est du côté de la droite et du gouvernement.

 

888

Par pcfvlr le 21 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

18 juillet 2017

Inscriptions universitaires : le système « à bout de souffle », c’est le libéralisme !

10% des titulaires du baccalauréat 2017 sont aujourd’hui dans l’attente d’une inscription dans une formation supérieure. Dans l’attente, voire empêchés de s’engager dans des études universitaires auxquelles leur succès au baccalauréats devrait leur ouvrir la voie, et leurs capacités la possibilité d’y réussir ! Voilà, au-delà des promesses électorales, la réponse que le libéralisme de Macron et du MEDEF apporte aux jeunes.

Certes le système d’affectation « APB » est inefficace. Mais c’est avant tout le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche, celui des universités, dont l’insuffisance de plus en plus alarmante est dénoncée par l’ensemble des acteurs et usagers de l’ESR, qui  devrait permettre de répondre aux aspirations des jeunes à la formation et au partage des connaissances. Des milliards d’euros sont dilapidés, détournés de la satisfaction des besoins sociaux,  ainsi les milliards du Crédit Impôt Recherche , alors que tout    projet d’avenir pour notre pays, pour notre monde, passera, on le sait, par le développement sans frein de la recherche, de la qualification et de la créativité des travailleurs et des citoyens.

Ce n’est pas l’objectif des politiques soumises au dogme de la baisse de la dépense publique ! Tout au contraire, leur seul horizon est celui du malthusianisme et de la sélection sous toutes ses formes. Si le tirage au sort suscite l’indignation, n’oublions ni    l’impitoyable sélection sociale que cache (mal) l’éloge du « mérite» ni les processus de sélection de plus en plus précoces et insidieux auxquels ont recours les établissements, parfois au nom de la réussite des jeunes.

La réussite pour tous, voilà ce qui doit demeurer l’objectif de tous les progressistes. Plus de bacheliers, plus d’étudiants dans les universités, c’est une très bonne nouvelle, ce devrait être une    promesse, un espoir, une dynamique de progrès social, culturel, scientifique. Notre pays en a les moyens, tant par les richesses produites que par la qualité de son service public d’ESR et les talents de sa jeunesse. Avec les jeunes, les étudiants, avec les enseignants et enseignants chercheurs, les communistes mettront toute leur énergie pour donner réalité à cette exigence. 

Commission Enseignement supérieur recherche du PCF
Paris le 18 juillet 2017

Par pcfvlr le 18 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12 juillet 2017

Selahattin Demirtaş a répondu à Erdoğan

images dermitas

Recep Tayyip Erdoğan, lors de la conférence de presse qu’il a organisée après le G20 qui s’est déroulé à Hambourg, comme réponse à une question concernant Selahattin Demirtaş, Co-président du HDP emprisonné depuis le 4 novembre, a déclaré :

“Cette personne est un terroriste. Il est un terroriste, un tel terroriste, qu’il a déversé mes frères kurdes dans la rue et a fait tuer mes 53 frères kurdes par d’autres Kurdes. Ceci n’est qu’un seul de ses crimes. Il est actuellement en cours de jugement. Nous accepterons la décision que la justice prendra à son propos.”

Notre camarade Selahattin Demirtaş a répondu à Erdoğan et ses délires, (Président de la République et Président général de l’AKP à la fois), depuis la prison d’Edirne, par une lettre ouverte. La voici traduite en français par Kedistan.


Appel ouvert au Président général de l’AKP

Avant tout, je souhaiterais te rendre, tel qu’elle est, l’insulte que tu as portée, au travers ma personne, à la volonté de millions de personnes. Mais d’autre part je voudrais aussi te “remercier”.

Tu nous a débarrassé du fardeau de prouver que la procédure nous concernant, menée sous le nom de justice, n’a en vérité rien à voir avec la justice et que le verdict est donné par toi, en personne.

Je fais un appel ouvert : Depuis 8 mois, tes procureurs et certains des juges à tes ordres, n’ont pas trouvé une seule preuve, sur le fait que pendant les événements du 6-8 octobre pour Kobanê [voir contexte] j’aurais appelé le peuple à la rue et à la destruction. Si tu as une telle preuve dans ta main, je veux que tu la rendes à tes procureurs qui cherchent désespérément des preuves à mon encontre.

En déclarant tel un verdict, avant même que mon procès ai commencé, que je suis un terroriste et que j’ai fait tuer 54 personnes, tu as rendu tous les jugements suivants, insensés et inutiles, je te présente mes “remerciements”. Tôt ou tard, je serai devant les juges. Là, qui est terroriste et assassin, deviendra clair aux yeux de l’opinion publique. Avant cela aux yeux de Dieu, cela se sait déjà.

Par ailleurs, les 44 des 54 citoyens assassinés lors des événements de Kobanê, sont des membres et sympathisants du HDP. Pendant que nos camarades étaient massacrés dans la rue, lors des événements de Kobanê, pendant que les villes se faisaient détruire à Cizre, à Sur, et que les civilEs étaient massacrées, ceux qui ont tenté de faire un coup d’état le 15 juillet, étaient en poste en tant que préfets, commandants, directeurs de police, procureurs et juges.

Malgré le fait que tu vois que ces personnes étaient dans la tentative du 15 juillet, et qu’ils ont tué sans pitié, des centaines de citoyens, au lieu de rechercher s’ils n’avaient pas une part dans les provocations et massacres du 6-8 octobre, tu essayes de mettre ces crimes sur mon dos, en tombant dans la médiocrité d’une vengeance sur ton adversaire politique. C’est une vrai preuve de faiblesse.

Le responsable au premier degré, de tout ce qui est vécu dans le pays, puisque tu diriges le pays depuis 15 ans, est avant tout, toi. Les efforts que tu fais pour faire oublier cela, ne nous échappent pas.

Le fait que tu m’attaques dans la panique, et injustement, alors que je suis entre quatre murs, est une attitude bien éloignée du courage. Je voudrais que tu saches, que je n’ai peur de personne d’autre que le Dieu. Je ne tomberai jamais dans la demande de grâces, comme mendier de la charité ni de toi, ni des exécuteurs des persécutions qui sont à tes ordres. Même si je sais que je vais passer le restant de ma vie en prison, ne n’accepterai jamais le déshonneur et la soumission.

Le HDP et tous les amis du HDP, en prison ou dehors,  allons résister contre fascisme, et sois en sûr que, historiquement, c’est nous qui allons vaincre.

Je voudrais que tu saches que même si je suis dans une cellule de type F, ma conscience est tranquille, je suis sans peur et heureux. C’est pour cela, s’il te plait, ne t’inquiète surtout pas pour moi.

Selahattin Demirtaş
Co-président du HDP, Parti démocratique des peuples
Prison d’Edirne, 10 juillet 2017

 

Vous pouvez lire tous les articles de Kedistan, concernant Selahattin Demirtaş, en suivant ce lien.

Selahattin Demirtaş est accusé de “diriger une organisation terroriste”, de “propagande pour organisation terroriste”, d’”opposition à la loi concernant les manifestations et rassemblements”, d’”incitation à la haine et à la révolte”, d’”incitation à transgresser les lois”, d’”incitation au crime”, d’”apologie de crime et des criminels” et sur plusieurs dossiers, il est demandé à son encontre, en totalité, une peine de prison de 43 ans, et jusqu’au 142 années. Il se trouve actuellement incarcéré dans la prison d’Edirne, de type F.

Par pcfvlr le 12 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

7 juillet 2017

2017 Le maire Sarko-Filloniste de Villeneuve le Roi.

 

Il marche sur l’eau le maire Sarko-Filloniste de Villeneuve le Roi.

Dans son édito du journal de propagande local, le perdant de la législative après avoir perdu aux départementales, jubile avec ses 62 %. Mais c’est pour mieux effacer le nombre de voix en chute libre de la droite locale et l’absence de la gauche au second tour. Nous allons remettre l’église au centre du village alors, comme ils disent !

Détail 2012 2017 ci contre.  2012 VLR Résultats du 1er tour

Les voix, l’abstention et rapport de force politique dans notre ville ci dessous.

 CLIC CI DESSOUS AVRIL 2017 JUIN 2017

grph result

Par pcfvlr le 7 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Intervention de Pierre Laurent pour le groupe CRC

Intervention de Pierre Laurent pour le groupe CRC au sénat en réponse au discours de politique générale du premier ministre

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Mes chers collègues,

Avec l’allocution du Président de la République lundi, votre discours de politique générale était censé nous annoncer le grand renouveau que vous avez tant promis aux Français.

Nous avons beau tendre l’oreille, ce n’est pas le souffle du renouveau que nous entendons, mais des refrains usés. La nouvelle orchestration n’y change rien.

Le macronisme était paraît-il une révolution. Versailles a remis les pendules à l’heure. C’est en vérité une nouvelle synthèse : du sarko-hollandisme ou du hollando-sarkozisme, au choix.

Pour révolutionner notre politique, il aurait fallu envoyer un signal clair de rupture avec la dérive présidentialiste de notre régime : cet anachronisme qui consiste au 21ème siècle à concentrer toujours plus de pouvoirs dans les mains du seul Président de la République. Il aurait fallu dire aux Français : nous allons vous rendre du pouvoir, instaurer de nouveaux droits d’intervention des citoyens dans toutes les décisions, de nouveaux droits des salariés dans l’entreprise pour que ce ne soient plus les seuls intérêts de la finance qui décident. Voilà ce qui aurait été une entrée en matière révolutionnaire !

Il aurait fallu envoyer un signal de confiance au Parlement et non une convocation à Versailles, pas un discours monarchique où le Président parle et, tel un monarque, se retire, non sans avoir signifié aux parlementaires qu’ils sont trop nombreux, comme serait inutile le Conseil Économique et Social Environnemental.

Pour alimenter son moulin anti-parlementaire, le Président de la République a fustigé l’inflation législative pour justifier la réduction du débat démocratique. C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Nous avons combattu ici même un monstre législatif de 400 articles, tous écrits sous la dictée des intérêts patronaux, la fameuse loi Macron adoptée par 49-3, celle qui, aujourd’hui, oblige à travailler le dimanche, qui autorise la privatisation de nos aéroports régionaux, qui facilite les licenciements, qui a affaibli l’inspection du travail… et j’en passe.

Oui, voilà des lois dont ne voulaient pas les Français, mais que le Président-ministre nous a imposées il y a trois ans.

Comptez donc sur nous, Monsieur le Premier Ministre, pour résister à l’inflation législative produite par les lobbys des grands intérêts capitalistes et pour multiplier les propositions qui redonneront du pouvoir et de nouveaux droits à la grande majorité des citoyens. Mais ne comptez pas sur nous, pour faire allégeance à la dérive autoritaire de nos institutions. Comptez plutôt sur notre ferme opposition.

Vous voulez, pour commencer, casser le Code du Travail en nous privant du débat parlementaire qu’appelle un chantier d’une telle importance. Nous voterons contre l’habilitation des ordonnances. Nous ne nous dessaisirons pas de notre pouvoir légitime de légiférer. Nous ferons tout pour révéler aux Français la nature véritable de votre projet.

L’été, symbole des congés payés gagnés de haute lutte par les travailleurs, ça n’est pas fait pour casser le Code du Travail en catimini dans le dos de ceux qui suent au labeur toute l’année et qui prennent un repos légitime avec leurs familles.

Pour rendre au pays l’espoir auquel il aspire, inventer un nouvel avenir social, productif et écologique, il ne faut pas, comme vous l’avez dit hier, désintoxiquer le pays de la dépense publique. Sous le quinquennat précédent, l’investissement public a chuté de 25 %. Pour quel résultat ? Il faut le désintoxiquer de la finance, de la prédation des richesses du pays par les exigences d’une rentabilité financière à courte vue.

Vous ne dites rien de l’évasion fiscale, qui coûte 80 milliards par an au pays, rien de la résolution votée à notre initiative par l’Assemblée nationale pour une COP fiscale mondiale, rien de l’explosion des 500 premières fortunes professionnelles françaises, rien du rôle défaillant des banques et de leurs critères de crédit… Et vous parlez de moraliser la vie publique ! Mais l’indécence de l’argent, elle crève les yeux !

Non, vous proposez d’en rajouter, toujours et encore au nom prétendument de l’emploi : allégement de l’ISF, baisse de l’impôt sur les sociétés, transformation du CICE en baisse de cotisations patronales pérennes. Quant aux salariés et aux retraités, c’est l’inverse : transferts des cotisations sociales vers une hausse massive de la CSG, et gel du point d’indice des fonctionnaires.

Vous et le Président de la République parlez de « ceux qui ne sont rien », de « ceux qui sont installés », de ceux qui ne devraient pas se résoudre à être des assistés… Mais savez-vous vraiment de qui vous parlez ?

9 millions de nos concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté à cause du chômage et de la précarité que génère votre modèle économique.

Plutôt que de casser le Code du Travail, nous vous demandons l’inscription à l’ordre du jour du Parlement de notre projet sur la sécurisation de l’emploi et de la formation, et nous vous demandons la convocation de deux grandes conférences sociales, l’une sur le relèvement des salaires et des qualifications, l’autre sur la lutte contre l’exclusion et la grande pauvreté pour élaborer avec les associations et les syndicats des plans d’action cohérents et pluriannuels.

Oui, dans ce pays, on ne doit plus travailler pour un salaire de misère, on ne doit plus être expulsé de son logement parce qu’on ne parvient plus à le payer.

Vous avez fustigé dans votre discours les aides au logement. Mais le pays manque cruellement d’aides à la construction de logements et à la rénovation thermique de l’habitat. Attaquez-vous plutôt au détournement massif des fonds publics vers la promotion immobilière spéculative !

Pour répondre à l’espoir du pays, Monsieur le Premier ministre, il faudrait être audacieux en matière d’égalité. Le temps est venu de nouveaux droits.

La France rend aujourd’hui hommage à Simone Veil. Soyons à la hauteur de l’audace qui fut la sienne. Quarante ans après la loi qui porte ce nom, franchissons une nouvelle étape.

Nous proposons qu’à la faveur de la réforme constitutionnelle qui s’annonce, le droit à l’avortement soit désormais inscrit dans notre Constitution!

La cause des services publics est un autre pilier de la lutte pour l’égalité.

Vous n’annoncez aucun moyen nouveau pour l’école et encouragez, au contraire, un pragmatisme et une autonomie des établissements qui masquent la mise en cause de l’unicité de notre système éducatif et renoncent à la lutte contre les inégalités.

Et en matière de santé, vous masquez derrière vos annonces sur les vaccinations ou la promesse de meilleurs remboursements forfaitaires pour les lunettes ou les aides auditives, la poursuite de restructurations hospitalières dévastatrices pour la couverture des besoins sanitaires.

Ce qui aurait été réellement innovant, Monsieur le Premier ministre, en rupture véritable avec les quarante dernières années, c’est un grand plan d’investissement pour les services publics, le développement industriel et la transition écologique !

Vous annoncez un plan de 50 milliards d’euros, une somme qui sonne rond mais bien dérisoire au regard des enjeux pour les cinq années à venir, pendant que vous n’hésitez pas, dans le même temps, à annoncer une baisse de 3 % du PIB de la dépense publique, qui représente 65 Milliards d’euros ! Un véritable massacre en perspective.

Dans ces conditions, de quel sens résonne ce que vous nous annoncez sur l’avenir de nos territoires ? Refusons le fossé qui se creuse, dites-vous…

Soit, mais comment agir sans une ambition d’égalité sur tout le territoire, sans un moratoire immédiat des réductions de dotations et des fermetures de services publics pour que plus personne, qu’il vive dans un quartier populaire, en zone rurale, dans la périphérie des villes, ne se sente abandonné, délaissé, méprisé, tel un citoyen de seconde zone.

Vous annoncez une conférence des territoires. Mais pour quoi faire ? Pour réduire à deux sous les régions les niveaux de collectivités, avez-vous dit ? Traduisons, cela veut dire ou la mort des départements ou le regroupement massif des communes privées d’ailleurs de leurs compétences d’urbanisme, autrement dit la généralisation d’intercommunalités et de métropoles appelées sans cesse à grossir, et à éteindre le maillage démocratique de notre territoire.

Conscient vous-même de l’impasse dans laquelle vous conduisez la plupart des communes, vous commencez à tergiverser sur la suppression de la taxe d’habitation : pour une raison simple, vous ne savez pas comment compenser cette perte de revenus mortelle pour les communes.

Quant aux Assises de l’Outre-Mer, je vous alerte, Monsieur le Premier Ministre. Les territoires d’Outre-Mer souffrent durement. Sans résultat, la colère sera grande. Il est temps d’entrer dans un nouvel âge, de donner aux collectivités d’Outre-Mer les moyens de maîtriser leur avenir, avec plus de responsabilités, plus de compétences et un fonds de développement pour bâtir un projet durable et cohérent. Ne manquons pas ce rendez-vous avec l’histoire.

 

Enfin, Monsieur le Premier Ministre, être à la hauteur de l’époque serait faire de la France une grande messagère de la paix et de la solidarité dans le monde.

Au lieu de cela, vous nous annoncez l’inscription des dispositions de l’état d’urgence dans notre loi commune, et une augmentation de 2 % du PIB des dépenses militaires, vous conformant servilement aux injonctions de l’OTAN.

N’est-ce pas là d’ailleurs la vraie raison de l’invitation de Donald Trump le 14 juillet à Paris, car j’imagine que ce n’est ni sa volonté de fêter avec nous la prise de la Bastille, ni son action révolutionnaire contre le réchauffement climatique qui lui vaut cette invitation ?

Monsieur le Premier Ministre,

Vous avec salué hier le courage tranquille des Français. C’est un de nos rares points d’accord.

Comptez sur nous pour donner aux Français le courage de rêver et de continuer à agir pour un monde meilleur.

C’est à eux, à ce jeune qui se demande de quoi sera fait demain, à cette jeune infirmière qui ne compte plus ses heures et ses nuits de travail, à cette ouvrière de l’agro-alimentaire, à ce chauffeur Uber, à ce cadre méprisé par sa direction, que les parlementaires communistes accordent aujourd’hui leur confiance. Notre addiction elle est pour eux, et certainement pas pour la petite minorité des puissants.

Par pcfvlr le 7 juillet, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

26 juin 2017

L’AVENIR DE NOTRE VILLE

L’AVENIR DE NOTRE VILLE AU CONSEIL MUNUICIPAL DU 26 JUIN

à 21h

 

Au mois d’avril une enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme a eu lieu sur Villeneuve le Roi sans aucune information des habitants.

-          Le Maire qui remplit habituellement nos boites aux lettres de sa propagande n’a pas jugé utile de faire un journal d’information.

-          Des jeunes et des habitants ont fait signer une pétition de plus de 130 noms.

-          Plusieurs habitants du chemin de la Grusie sont venus protester auprès du commissaire enquêteur qui n’en a absolument pas tenu compte.

 

Que prévoit ce PLU pour le quartier du Haut Pays, Barbedienne, Raguet Lépine, Grusie, Voie Normande ?

Très concrètement le Maire veut :

-          Supprimer les stades de la Grusie et ou vont aller jouer les gamins ou les jeunes du Haut Pays ?

-          Le Maire prévoit de construire à la place des stades 700 à 800 logements.

-          Avec son projet de logement sur le quartier de la Grusie, le Maire va transformer un quartier paisible en quartier ou l’on ne pourra plus circuler une fois que les 700 à 800 logements auront été construits.

-          La rue de la Grusie est une rue de petits pavillon mais M. Gonzales veut en faire la porte d’entrée pour ces 700 logements. On va exproprier les gens ?

 

Sur l’ensemble de la ville :

-          Avec les terrains sur lequel le Maire veut construire, on va édifier 1500 à 2000 logements selon les chiffres des documents soumis à l’enquête, soit 5000 à 7000 habitants en plus. Et 5000 à 7000 habitants cela nécessite au moins 2 écoles maternelles et 2 écoles primaires. Rien n’est prévu.

-          Avec les projets de logements, ce sont près de 400 emplois qui vont être supprimés dans les entreprises que le Maire veut faire partir. Emulithe, SPCA, 2PRec, Echafaudeurs parisiens, Chossière….Notre ville va devenir une ville dortoir.

-          Dans le document, Il est bien question de logement de standing mais nulle part on ne parle de logement social ou de logement accessible pour les jeunes. Comment va-t-on se loger quand on démarre dans la vie ou quand on a des petits salaires.

-          Est-ce bien raisonnable de faire venir une telle population alors que nous subissons les contraintes de l’aéroport et celles des risques d’inondation en plus de ceux du dépôt pétrolier.

Nous vous proposons de venir au Conseil municipal pour protester et demander le retrait de ce PLU.

 

 

Prendre contact avec nous pour vous informer

Joël Josso Conseiller Municipal Joel.josso@wanadoo.fr                              06 12 43 67 13

Patrice Fauquemberg   fauquemberg@aol.com              06 22 07 01 63

Jalys Chibout     jalys.chibout@gmail.com            06 19 99 09 54

Grégory Geminel           preaurouge@aol.com   06 08 82 06 33

Farez Semeï

Par pcfvlr le 26 juin, 2017 dans Non classé
1 commentaire

22 juin 2017

VILLENEUVE INSOUMISE TOUJOURS !

https://loitravail.lol/

fichier pdf tract été juin

VILLENEUVE INSOUMISE TOUJOURS !

La France est un pays riche et puissant, mais il faut partager autrement les richesses. Il faut rompre avec les privilèges et les arrangements de ceux qui nous méprisent alors que nos vies sont si dures. C’est pourquoi, nous restons déterminés à faire reculer la résignation et le sentiment de fatalité. La révolution citoyenne pour laquelle nous militons est le moyen pacifique et démocratique d’en finir avec les inégalités, la pauvreté, la casse du code du travail et ainsi d’opposer la solidarité, aux idées extrêmes et xénophobes.

Quand près de 60% des électeurs s’abstiennent de voter à l’occasion des législatives, cela signifie que la politique est en crise et que la démocratie est malade. Le bourrage de crane des médias aussi, force à la démobilisation de ceux qui ont le plus à perdre Cela fait toujours Roi, le petit bourgeois et le parvenu ! Cartons pleins, urnes vides : Villeneuve en est l’exemple type. La majorité des gens sait pourtant qu’elle n’a rien à attendre de Macron, ses représentants Saint-Martin et Guérin, pas plus que de M Gonzales et M Grillon. Certes, une victoire par défaut peut bien se transformer en hégémonie, mais face à eux nous sommes des milliers à vouloir rompre avec 30 ans de marches arrières et de vols.

Fédérons-nous mieux face aux logiques du capitalisme mondialisé, les guerres et les destructions écologiques à l’œuvrent. Le bilan des élections 2017 ne retirent rien aux exigences et attentes majoritaires du peuple. La rupture décisive et salutaire avec le PS est advenue. Le coup de fouet de la présidentielle avec l’avenir en commun est un bien précieux pour tous. Une alternative, une force qui donne de l’espoir et du souffle aux femmes et aux hommes de bonne volonté est disponible à Villeneuve et Ablon. Elle existe déjà par nos initiatives fraternelles, la rencontre, des citoyens, des jeunes, de la France insoumise, du Front de gauche, des écologistes sincère et des communistes. Votre point d’appui c’est vous, c’est celles et ceux qui résistent et aspirent à des jours heureux.

 

Bel été à toutes et tous et ne lâchons rien !

Par pcfvlr le 22 juin, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

20 juin 2017

VOTRE FETE DE LA MUSIQUE

VOTRE FETE DE LA MUSIQUE

 

LE MERCREDI 21 juin UNE VRAIE PHYLHARMONIE

 

LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS

LE MERCREDI 21 juin dès 18H 39 rue Henri Lusseau

Initiative du Pcf front de gauche, des amis insoumis, des citoyens musiciens

 

Dès 19h30 Session reggae et dancehall avec CALALOO SOUND KATEB LAURA ROSE ET ZEPHO

Et bien sur toujours un petit bœuf surprise possible et des notes de chorales aussi

Des 21h15 NOTRE SOIREE AVEC  X TET  fondé en 2006

Nos amis nous régalerons de reprises de standards de jazz (cuivre basse clavier, drums…) 

Puis notre Soirée avec BORIS ALLENOU aussi en musique, une découverte passionnante Electro expérimental.

 Mercredi nous accueillerons aussi l’opération « un gateau pour la recherche »

Cela consiste à organiser une vente de gateaux, dont les profits iront à l’association « l’étoile de Martin » qui lutte contre les cancers pédiatriques. Le minimum de vente est de 2€. si les personnes souhaitent donner plus c’est avec plaisir. Cette campagne, commencée le 15 avril se prolonge jusqu’à mi juillet (en raison des fêtes de fin d’année dans les écoles et des manifestations dans les différents clubs sportifs). https://letoiledemartin.fr/gateau-pour-recherche

DByag7IXcAA8ZZc

Par pcfvlr le 20 juin, 2017 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12345...107

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun