Navigation | PCF Gardez la parole à Villeneuve Le Roi

Pages

Catégories

1 janvier 2020

DU SOUFFLE POUR NOS VILLES

LA GAUCHE DE TRANSFORMATION                                                                                  SOCIALE DEMOCRATIQUE ET ECOLOGIQUE AVEC VOUS

DEPUIS 1920 LE PCF VLR ABLON

JE LUTTE, JE VOTE PCF FRONT DE GAUCHE  39 RUE HENRI LUSSEAU 94290 VILLENEUVE LE ROI

Rendez vous tous les mardis 19h  DISCUTER, FEDERER, IMAGINER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE :

 —————————————————————————

 Villeneuve le Roi Ablon tel: 06.08.82.06.33fdg vlra

Par pcfvlr le 1 janvier, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

28 juillet 2022

VLR célèbre le centenaire de la naissance de Georges Brassens !

 

Après le démarrage du chantier de reconstruction du collège Georges-Brassens de Villeneuve-le-Roi, une consultation publique est lancée en plein milieu de l’été pour lui choisir un nouveau nom pour 2024.

Quatre personnalités féminines sont proposées ! Une sélection faite au préalable par qui ? Mystère ! Pire, aucune information officielle lors des Conseils d’administration 2021/2022 de la cité scolaire n’est à signaler. La Démocratie scolaire au Collège et au Lycée se porte au mieux décidemment.

Entourloupe un peu cavalière ou formidable élan féministe des élus de la municipalité et du Département ? Notons que la dernière rue baptisée à Villeneuve-le-Roi se nomme Maréchal de Turenne. Aussi  n’y a-t-il pas des femmes héroïnes de la résistance dans notre ville ?

La volonté de faire disparaitre le nom du grand poète et chansonnier Brassens, nous interroge. Rappelle-t-elle trop aux élus de droite la lutte récente et forte des enseignants et lycéens avec leurs syndicats face à leur immobilisme pour ne plus être exposés à l’amiante et aux effondrements de blocs de béton ?

En attendant le Département et la ville vont-ils trouver une solution pour l’automne et l’hiver 2022 afin de permettre aux collégiens de pratiquer les cours d’éducation physique dans un véritable gymnase ? Là encore mystère ?

ICI C’EST BRASSENS !

PCF VILLENEUVE LE ROI ABLON

Par pcfvlr le 28 juillet, 2022 dans Non classé
1 commentaire

24 juin 2022

Et que Vive la NUPES

 

VICTOIRE A VILLENEUVE LE ROI

19 juin victoire

 

Par pcfvlr le 24 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

20 juin 2022

DEMAIN 21 JUIN EN PARTAGE

21 JUIN 22

Par pcfvlr le 20 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Dans l’unité et la Vraie bonne humeur.

 

Une campagne dans l’unité et la vraie bonne humeur.

On est prêts pour toutes les aventures et batailles à venir !

 

MERCI aux 2352 Villeneuvoises et Villeneuvois 59% et 639 Ablonais et Ablonaises 47% pour leur confiance.

Louis BOYARD votre Député travaillera aux services de toutes et tous.

52% VICTOIRE DE LA NUPES

LE PARISIEN

LES RESULTATS DE NOTRE VICTOIRE BUREAU PAR BUREAU

vlr result 19juin

ablon resul 19 juin

Par pcfvlr le 20 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

14 juin 2022

Louis boyard face à l’arrogance des Notables

 

31.5% DIMANCHE

25% Pour lrem et 15% pour M Gonzales

 

nupes 29,5% A VLR

nupes 29,8% A ABLON

 

 

NOTRE NUPES EST EN TETE 

UN GRAND MERCI AUX ELECTEURS

IL FAUT MAINTENANT POURSUIVRE ET REJETER LES MAUVAIS COUP DE MACRON

 

 

 

Par pcfvlr le 14 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

8 juin 2022

LE 12 JUIN L’ESPOIR NOUS PORTE LA NUPES AVANCE

compa le programmevend 10[517] - Copie

Par pcfvlr le 8 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

2 juin 2022

LE V DE VOTE LE V DE VICTOIRE

IMG-20220602-WA001120220602_134231

Par pcfvlr le 2 juin, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12 mai 2022

Louis Boyard sa crédibilité, c’est son programme !

nupes VLRA

La Nouvelle union populaire écologique et sociale est une belle perspective et une clarification à Villeneuve et Ablon.

Les 12 et 19 juin, faites avec nous entrer la jeunesse à l’Assemblée. Nous pouvons voter partout pour les candidat.e.s de gauche pour appliquer notre programme dans le pays avec Jean Luc Melenchon, Premier Ministre ! Le Député actuel aura vite prit le pli fantomatique de ses  prédécesseurs. Le niveau de fébrilité, et celui de malhonnêteté de la macronie comme celui des amis de Mme Pécresse sont savoureux.

Soyons confiants ! Nous portons avec Louis Boyard, un véritable espoir et l’ordre public face à leur ordre moral et leur vieux monde.

Fièrement nous pouvons mettre en place une vraie planification écologique, la règle verte, la rénovation thermique massive des logements, l’agroécologie, la condamnation des écocides, gagner la Paix, remettre l’Impôt sur la fortune des ultra-riches pour financer la transition climatique, réparer nos hôpitaux si abimés et retrouver la retraite à 60 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par pcfvlr le 12 mai, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

11 mai 2022

Libé fait le portrait de Louis Boyard, candidat Nupes aux législatives à VLR

toph louis

Louis Boyard, 21 ans et candidat Nupes aux législatives: «Dans dix ans ce sont des gens comme nous qui seront aux manettes»

Élections législatives 2022 dossier du Journal Libération 
Candidat de La France insoumise dans la troisième circonscription du Val-de-Marne, l’étudiant en droit espère être élu pour convaincre la jeunesse et porter les mesures de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) telles que l’augmentation du smic.

 

Louis Boyard, place de la Sorbonne à Paris, le 21 avril. (Aglaé Bory/Libération) par Charles Delouche-Bertolasi publié le 10 mai 2022 à 12h26

«Il est temps que les choses changent dans ce pays», lâche une passante slalomant entre les touristes agglutinés au soleil place de la Sorbonne à Paris. «Je suis bien d’accord avec vous Madame», lui souffle Louis Boyard, un sourire en coin. Investi candidat aux législatives dans la troisième circonscription du Val-de-Marne, l’étudiant en droit âgé de 21 ans espère bien déloger Laurent Saint-Martin, député sortant de la majorité et rapporteur général du budget à l’Assemblée Nationale. Nous avions déjà rencontré ce fils de cheminot en février 2019, quelques jours après qu’il a été blessé lors de l’acte XII des Gilets Jaunes à Paris. Pour Libération, l’ancien président du syndicat lycéen UNL et candidat fraîchement investi détaille les grandes lignes de sa campagne et espère rallier à son programme jeunes et abstentionnistes.

Comment expliquez-vous votre choix de vous lancer dans la bataille des législatives ?
A 17 ans, lorsque mon lycée George-Brassens à Villeneuve-le-Roi s’effondrait et que nous avions de l’amiante qui risquait de tuer les élèves, le député actuel Laurent Saint-Martin n’est apparu qu’une seule fois après deux mois de lutte des lycéens et on ne l’a plus jamais revu. A force de mobilisation, des préfabriqués ont été installés et nous avons obtenu la reconstruction du collège et du lycée mais ce n’est pas grâce au député. J’ai fait du syndicalisme, des plateaux télé, des manifestations. On a fait avancer des choses mais nous n’avons pas gagné. Pour gagner, une seule chose change, et c’est le bulletin de vote. Je ne fais pas de la politique pour faire de la politique mais pour voter les lois qui sont bonnes pour le peuple et accompagner les gens dans leurs démarches. Je suis étudiant, j’ai vécu la crise du Covid, je suis allé à l’aide alimentaire. Je vis toujours trois fois sous le seuil de pauvreté |ndlr, 1 102 euros]. Pendant la campagne présidentielle, beaucoup de politiques insoumis ont relayé les combats des jeunes mais ça nous ferait du bien d’avoir une personne qui vit ces combats et les relaie.

Quels seront les grands axes de votre campagne ?

La jeunesse, la lutte contre l’extrême droite et le pouvoir d’achat. Depuis cinq ans, à chaque fois que des habitants des quartiers allument leur télé, ils se font insulter. On a atteint un stade de violence verbale vis-à-vis des habitants des quartiers qui est insupportable. Quand on a des débats sur le voile, on ne voit pas de femmes voilées, lorsqu’il y a des débats sur les quartiers, les personnes qui y habitent ne sont pas invitées. Les cités sont des quartiers de pauvreté qui concentrent une immigration pauvre qu’on entretient dans la misère, la pauvreté et le mépris. Comment veut-on que ces personnes aient un sentiment d’appartenance à un pays qui ne les aide pas vraiment ? Si on veut apporter une solution pour essayer de réunifier le pays, il faut passer par le pouvoir d’achat car cela touche tout type de population.

L’inflation est montée de 4,8% [sur un an, d’après les derniers chiffres] mais les salaires n’ont pas augmenté. Beaucoup de jeunes de mon âge qui viennent des endroits populaires de ma circonscription n’arrivent pas à vivre avec ce qu’ils ont. C’est terrible pour un parent de se dire qu’il n’a pas assez d’économies pour permettre à son enfant de faire ses études. Et il y a ceux qui doivent travailler pour payer leurs études qui ont moins de temps que les autres pour étudier. Créer un revenu étudiant et augmenter le smic peut permettre à tout le monde de pouvoir étudier à égalité et de résoudre un très gros problème.

Quels arguments opposer aux électeurs qui considèrent que le programme économique de LFI n’est pas viable dans une économie de marché globalisée ?
C’est justement parce qu’on vit dans un monde globalisé que le programme est viable. Si on n’agit pas, le Giec nous dit qu’il y aura 250 millions de réfugiés climatiques. Les personnes qui dirigent les pays en voie de développement le savent, ils l’ont lu aussi. Si on vient les voir et qu’on leur propose des manières de produire différentes, ils nous suivront. Le réchauffement climatique va nous obliger à revoir toute notre manière de produire et de consommer. Il va falloir repenser le système de croissance, de distribution. Les règles sur lesquelles on s’appuie aujourd’hui vont tomber. Il faut construire un nouveau système économique.

Comment expliquez-vous le vote de la jeunesse pour l’extrême droite ?

Pour moi, cette jeunesse militante d’extrême droite n’est pas comparable avec la jeunesse de gauche. Lorsque je vois les profils, ce sont souvent des mecs avec un rapport étrange à la virilité, des gens qui n’ont pas confiance en eux. J’ai un ami d’enfance qui a voté pour Zemmour. Sa vie n’a pas été simple, il a beaucoup souffert. Lorsqu’il m’a expliqué son vote, il me disait que sa nationalité lui donnait la fierté de vivre. Il y a certes une fierté à faire partie de la France, mais notre personnalité ne peut pas reposer que sur ça. Ce vote, c’est une béquille pour beaucoup de gens. Nous ne devons pas les mépriser mais leur expliquer que s’ils ne se sentent pas fiers d’eux, ce n’est pas de leur faute. Par exemple, les jeunes ruraux ont beaucoup été méprisés pendant le quinquennat Macron. Lorsqu’on est jeune, on est oublié et encore plus lorsqu’on vient de la ruralité. Le Pen et Zemmour ont compris ce rapport particulier que peuvent avoir certains jeunes et l’ont exploité. Cependant cette analyse ne doit pas non plus servir à infantiliser cet électorat. Pour beaucoup d’entre eux, leur vote a été un vote raciste.

Que répondre à ceux qui vont mettre en avant votre jeunesse ?

Sur l’âge, je vais citer Kylian Mbappé. Tu as l’âge, t’as pas l’âge, ça ne veut rien dire ça. Tu es sur le terrain, tu es bon, t’assumes. Tu n’es pas bon, tu restes sur le banc et tu regardes les autres. Parlez-moi de politique, pas d’âge, ça ne vaut rien. Quand on voit les votes des jeunes à la présidentielle, la légitimité en tant que jeune militant est plutôt de notre côté, pas du côté de la droite. La jeunesse n’a pas manifesté avec Pécresse, Zemmour et Macron mais avec Greta Thunberg qui n’est pas d’accord avec eux. Dans dix ans ce sont des gens comme nous qui serons aux manettes. C’est une toute nouvelle génération qui arrive pour militer et l’avenir est à nous.

Si vous êtes élu, quel sera votre premier chantier de député ?

A Villeneuve-le-Roi, la municipalité veut détruire un bâtiment. Les habitants n’ont pas été concertés et ne savent pas où ils seront relogés. Ce n’est pas le rôle du député de voter une loi sur ce sujet, mais par contre c’est sa mission de porter l’écharpe tricolore, d’aller voir les habitants et de se faire le relais avec le maire.

Avec les partiels qui arrivent, comment comptez-vous faire campagne ?

Faire campagne c’est faire des choix et j’ai décidé de faire campagne. Ce que j’étudie à l’université me passionne donc le peu de moments où je pourrai aller en cours, j’irai, histoire de garder les pieds sur terre. Je vais essayer de valider mon année car il y a des examens qui arrivent. Et qui sait, peut-être que des choses que j’apprendrai au cours de la campagne me serviront pour les partiels.

 

20220509_083445

Par pcfvlr le 11 mai, 2022 dans Non classé
1 commentaire

9 mai 2022

Faisons mieux avec l’Union populaire écologique et sociale

bonne nouvelle

 

nupes VLRA

 

Par pcfvlr le 9 mai, 2022 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12345...125

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun