Navigation | Archive » 2020 » décembre

Pages

Catégories

29 décembre 2020

Santé: vers des Conseils de canton

 

des Conseils de canton populaire…

Des Conseils cantonaux de santé qui associeraient enfin les citoyens à la politique de santé manquent depuis des
années. Il serait temps de le mettre en place malgré le refus des édiles actuels, (Maire, Conseillers départementaux, Députés…) voir leur peur de mettre enfin la politique entre les mains de tous. Composés de professionnels de la santé, mais surtout de citoyens représentants leurs territoires d’abord, de patient-e-s, de syndicalistes de la Santé, d’élus locaux mais pas uniquement les maires omnipotents, ils permettraient de mieux cibler les besoins et les attentes d’un territoire donné jusque dans les entreprises. L’objectif notamment serait d’anticiper le départ à la retraite d’un médecin, des changements d’organisation au sein des établissements hospitaliers (fusion, transferts, CHIV…), de parler médicament, de notre sécurité sociale, d’environnement, de développer la vigilance et imposer la prévention partout face aux risques sanitaires…

Sortir la santé du tout libéralisme et des moyens trop ridicules données localement, est urgent. Comme des comités de quartier, les conseils se réuniraient plusieurs fois par an, libres également de créer un conseil citoyen de l’autonomie qui concernerait les personnes âgées et porteuses d’un handicap. Ne plus laisser le terrain aux « sachants » qui entravent les luttes : la réunion du conseil permettrait d’établir des diagnostics pour le canton qui est une bonne échelle et par commune afin de donner une cohérence à la politique, départementale de santé, de ne pas segmenter les problématiques et rétablir une écoute locale des habitant-e-s pour ne pas réduire la santé qu’à la maladie.

Déconfinons l’omerta !

Par pcfvlr le 29 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

20 décembre 2020

TRANSPORT : Partir du bas pour voir enfin plus haut

Partir du bas pour voir enfin plus haut cela nous a guidé pour combattre le mauvais PLU de la municipalité et le faire annuler totalement. Ceci est très rare, mais la justice rend ainsi service à notre ville et au territoire Grand Orly Seine Bièvre. Nous y reviendrons.

Sur les questions de mobilité, depuis 2015 le Conseil Départemental a participé au développement de nombreuses infrastructures de transport en commun pour faciliter le quotidien des Val-de-Marnais : Orbival, Televal, Vélorution, plus de métros et tramways… pour renforcer l’autonomie des habitants, réduire les émissions de gaz à effet de serre. Christian Favier a obligé la Région et la Métropole à bouger.

Cependant, il y a un sérieux manque d’anticipations à Villeneuve le Roi et Ablon.

Face à des maires LR enfermés dans l’attentisme et le repli, il ne s’agit pas de faire des pétitions après coups. Il est temps de recenser les besoins et les idées aussi. Partager, mobiliser sur les enjeux des transports novateurs, forts et écologiques, n’est pas vain. Il en va de même pour les marchandises et leurs acheminements !

Une collectivité locale utile à votre quotidien, se doit d’avoir des représentants qui mettent entres les mains de tous, enjeux, actions et projets. Nous sommes en Zone blanche, isolée et toujours sous les nuisances avec peu de réparations. 

L’expertise d’un territoire vient de celles et ceux qui le vivent au quotidien. Alors, sortons de la politique du moindre mal qui nous est imposée.

SUR LE PLU .La justice annule le PLU de Villeneuve-le-Roi | 94 Citoyens

 DISCUTER, FEDERER, IMAGINER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE : agorae94@orange.fr

Par pcfvlr le 20 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

11 décembre 2020

SANTE :Faisons entendre nos exigences et vivre la solidarité !

 

Le 15 décembre, tou·tes ensemble, faisons entendre nos exigences et vivre la solidarité !

Les communistes étaient présent·es le 4 décembre devant l’hôpital H. Mondor à l’appel de la Coordination de Vigilance du GHU, ils seront devant l’Hôpital A. Chenevier, le 15 décembre à 18h30, à l’invitation de l’Union départementale CGT, pour une marche aux flambeaux jusqu’à la préfecture.

Le Tour de France des hôpitaux et EHPAD des parlementaires, passant dans le Val-de-Marne, avait dénoncé tout à la fois l’état de déstructuration des Hôpitaux, d’abandon des établissements médico-sociaux et relayé la colère des personnels. Ceux-ci demandaient la création de 100 000 emplois dans les hôpitaux et 200 000 dans les EHPAD publics, pour éviter une catastrophe sanitaire et la privatisation de la santé. Ils se battent toujours pour plus de considération, des augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail.
La pandémie de COVID 19 nous a donné raison, cette véritable crise sanitaire est la conséquence des politiques mises en œuvre depuis des décennies, qui s’attaquent aux dépenses publiques et à la Sécurité sociale au travers de l’ONDAM.

Oui, il est temps de témoigner et de faire le point sur cette déjà longue période, qui risque de durer alors que notre pays et l’Europe restent entre les mains de BIG PHARMA, que se multiplient les licenciements et les fermetures de site comme à SANOFI, à Alfortville et bientôt Maisons-Alfort ; qu’on laisse faire le bradage des terrains de l’Hôpital psychiatrique de Saint Maurice ; qu’on pousse vers la sortie les personnels hospitaliers ; que se met en œuvre le Ségur de la Santé qui n’a répondu ni aux besoins des personnels ni à ceux du pays.
La pandémie, l’assassinat ignoble d’un enseignant, ils n’ont pas honte de se saisir de ce que nous redoutons pour nous imposer les pires lois scélérates, comme celle de la Sécurité globale que même la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU condamne à la réforme sur les retraites. Ils osent tout !

Mais la résistance gronde, enfle, et avec elle la colère, comme dans les dernières manifestations contre ces lois liberticides, dans les entreprises contre les licenciements, dans les écoles comme dans les hôpitaux pour la défense des services publics.

Ensemble, nous pouvons prendre le pouvoir sur l’économie, la création et la répartition des richesses. Face au piège des divisions que le patronat, la droite, l’extrême droite et les intégristes veulent creuser entre nous, il ne faut pas nous tromper d’adversaire :
C’est le capital qui exploite les hommes et les femmes, qui épuise la planète.

Ensemble, exigeons du Gouvernement un plan d’urgence contre le chômage et la pauvreté, pour l’emploi, la dignité et l’Egalité républicaine avec notamment, l’augmentation des minima sociaux, l’Interdiction des licenciements dans les grands groupes bénéficiant de fonds publics, une forte taxation des GAFA, l’embauche massive de personnels à l’hôpital, dans les EHPAD, la création d’un fonds de sécurisation de l’emploi, de la formation et pour la transition écologique qui mette à contribution le capital et les profits.

Le 15 décembre à 18h30, tou·tes ensemble réuni·es devant l’Hôpital A. Chenevier à Créteil !

Par pcfvlr le 11 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

9 décembre 2020

ECOLOGIE Changeons le système pour sauver l’humanité

 ECOMMUNISME

Le coronavirus à éclairer le sale visage du système et de ses tenants libéraux, fossoyeurs du Service public. Une nouvelle génération peut et doit prendre des responsabilités pour imposer des choix respectueux des humains et du climat. Le réchauffement moyen du climat a atteint 1.1°c. D’ici 2100 les projections sont de 2° à 5°c. Le réchauffement libère une énergie dévastatrice pour la planète et les êtres vivants. Le dérèglement s’auto-entraînera à partir de 2°C, selon les experts. Hors, le chemin prit annonce bien pire d’ici 2050. Le système doit donc être révolutionné par des plans globaux comme par chaque petit pas vers une issue positive car décarbonée. Fins du mois difficiles et dérèglements climatiques vont de pairs aussi. L’écologie des territoires doit prendre alors tout son sens.

Cela veut dire fédérer les citoyens avec les forces de l’alternative sociale et écologique du lieu de travail à la commune jusque dans son entourage proche, pour instaurer une transition forte de l’économie. Si la politique a besoin d’écologie, elle a besoin d’ambitions sincères et de projets sérieux pour dépasser le système. Or depuis le 21 avril 2002, il n’y a bien que les députés PCF et récemment LFI, qui se sont opposés totalement au néolibéralisme qui a empoissonné nos vies. S’y attellent aussi des milliers d’élu-e-s et de militants locaux. Là où ils agissent, ils proposent des projets généreux pour gagner de nouveaux droits, des investissements et services publics utiles car partagés. En effet, ne déléguons plus notre pouvoir.

Partout des observatoires citoyens et indépendants pour le climat qui impliquent chacun, ne s’imposent-ils pas ?

DISCUTER, FEDERER, IMAGINER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE : agorae94@orange.fr

 

Par pcfvlr le 9 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun