Navigation | PCF Gardez la parole à Villeneuve Le Roi

Pages

Catégories

28 mars 2021

Consultation des cantonales PCF

AVO LOGO

Le vendredi 26 Mars sur 91 adhérent-es, 67 communistes ont pu s’exprimer (41 orlysiens et 26 Villeneuvois et Ablonais). Après une riche Assemblée commune avec 27 camarades en distanciel, le Jeudi 25 mars, c’est un effort démocratique au regard des conditions difficiles de réunion pour tous. Le PCF a donné  à voir son orientation de principe actuelle et majoritaire pour les élections départementales de Juin. Pour 54%, les militant-e-s du PCF sur le canton optent pour le choix de candidats communistes ouvert à des représentant-e-s des forces de gauche présentes sur le territoire contre 43% à un simple soutien aux Conseillers départementaux sortants. Cette option 1 est un choix qui rassemble 88% des villeneuvois-e-s. Les deux sections au passage valident à 94% leur chef de file 94 pour la liste LFI/PCF que mène Clémentine Autain pour les élections régionales du 13 juin et 20 Juin. Nous saluons nos camarades d’Orly pour notre travail commun.

Nous allons pour les élections cantonales continuer à débattre de nos ambitions politiques avec notamment nos camarades de la France insoumise et nous tendons une main fraternelle à tous les écologistes, comme nous le faisons depuis fin janvier. Nous entendons rassembler le maximum de citoyens pour battre les libéraux et la droite extrême en Juin car comme toutes et tous, le Val de Marne on y tient. Nous ne serons les supplétifs de personne car nous mesurons les exigences de sérieux et de compétences qu’exige la population en ce moment. Nous apportons d’ailleurs notre considération à la municipalité de gauche d’Orly. C’est bien à l’aune des enjeux d’avenir du territoire au travers des politiques publiques départementales que nous imaginons porter un projet neuf. Malgré le confinement sanitaire, nous entendons ne pas laisser la démocratie et la solidarité éteintes, car elles sont les solutions. Nous invitons les Orlysiens, Villeneuvois et Ablonais à participer à la démarche participative Val de Marne en commun Avec Christian Favier.

La vie comme la terre sont particulièrement fragiles, toutes et tous prenez soin de vous.

nb gregGrégory Géminel   

pour le cel Villeneuve le Roi Ablon sur Seine

 

 

Par pcfvlr le 28 mars, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

24 mars 2021

le Val-de-Marne de demain

Val-de-Marne en commun

logo-vdmencommun-header1En 2015, vous avez choisi de placer à nouveau votre confiance en une majorité de gauche, écologiste et citoyenne que dirige Christian Favier. Nous vous en remercions à nouveau. Tout au long de ces six années, nous avons eu à cœur de nous montrer à la hauteur de la responsabilité que vous nous avez confiée. Nous connaissons l’attachement des Val-de-Marnais·e·s à leur Département : vous vous êtes mobilisé.e.s contre sa disparition et en faveur du maintien des services publics de proximité. Environnement, aides sociales, culture, sports, pouvoir d’achat, infrastructures, scolarité ou encore santé : autant de sujets structurants pour la qualité de vie de toutes et de tous.

Malgré le désengagement de l’Etat et la perte de ressources, les engagements pris devant vous en 2015 ont été tenus. Aujourd’hui, nous sommes fier·e·s du bilan que nous vous présentons. Toutefois, face aux politiques publiques démissionnaires de la droite, à l’État comme à la Région, notre Département doit poursuivre le pari d’un service public protecteur et de proximité, qui démontre son utilité au quotidien — à plus forte raison dans un contexte de crise sanitaire inédite.

Cet engagement se traduit en actes. Quelques chiffres :

PROXIMITE : un réseau de 77 crèches départementales (soit 4600 places), 72 centres de PMI, 105 collèges
UNIVERSALITE : 110 000 ordinateurs offerts à l’ensemble des jeunes qui entrent au collège via le dispositif Ordival soit 16 000 collégiennes et collégiens de 6e chaque année
SOLIDARITE : 56 800 bénéficiaires de la carte de transport illimitée Améthyste à seulement 25 euros par an
JEUNESSE : un remboursement à 50% du forfait Imagine R pour tous les jeunes de moins de 26 ans sans condition de ressources
CRISE SANITAIRE : plus de 3,5 millions de masques distribués gratuitement, plus de 20 tonnes de nourriture distribuées, des aides exceptionnelles aux personnes, aux associations, aux commerçants, aux acteurs sportifs et culturels… Des exemples de bénéfices tangibles et concrets pour toutes et pour tous, faisant de notre Département un précurseur à bien des égards. Voilà une action concrète que nous souhaitons poursuivre, avec vous, en 2021. Dès aujourd’hui, nous vous invitons à devenir une actrice ou un acteur d’une démarche participative départementale inédite afin d’imaginer, ensemble, le Val-de-Marne de demain.

Par pcfvlr le 24 mars, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

5 mars 2021

POUR UNE REGION 100% FEMINISTE

157205979_120433450087629_682429095155975349_o 152744533_111575787640062_6923728842036033804_o

Par pcfvlr le 5 mars, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

29 janvier 2021

Il faut savoir…

Il faut savoir…

Il faut savoir, c’est ouvert ou fermé ? Une enquête du Parisien, ce samedi, indique que si vous voulez aller au restaurant, à Paris, pas de problème : il suffit d’être discret, de connaître les codes et d’avoir le bon profil social. L’enquêteur donne des exemples précis (mais pas les adresses) de brasseries huppées du 16e ou dans le 6e près « d’un tribunal ». Les devantures sont fermées mais l’entrée sur cour ouverte. Dans un établissement, « les clients sont des politiciens et des hommes d’affaires qui passent par une conciergerie de luxe ». Un autre « accueille sa clientèle traditionnelle : des policiers et magistrats ! Ici juste un rideau tiré permet d’être invisible. » Dans une troisième adresse, voici « un financier venu avec cinq de ses collègues ». Pas de masques, pas de distances, et on fume, pour le fun. En conclusion, le reportage note « que les policiers n’ont pas fait la traque des restaurants clandestins une priorité : « On n’a aucune consigne », avance un commissaire. » On l’avait compris, leur priorité, ce serait plutôt de profiter des bonnes tables.

Gérard Streiff

Par pcfvlr le 29 janvier, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

7 janvier 2021

2021 sera régional aussi

 

Budget Régional 2021 : la droite régionale continue comme avant 
Les élus Front de Gauche ont proposé des mesures de solidarité, de justice sociale et territoriale .

Alors que le choc de la crise sociale et économique s’abat sur les Francilien·ne·s, que l’urgence climatique est toujours plus forte, le budget 2021 de V. Pécresse , débattu les 14, 15 et 16 décembre 2020, reste déconnecté des urgences sociales et environnementales.  

Au-delà de la communication, des tours de passe-passe et des chiffres annoncés, ce budget est sans ambition face aux crises. Il n’est pas un bouclier pour les plus fragiles, pas plus qu’il ne permet de rompre avec le système qui nous mène au bord du gouffre. Il ne permet en rien d’allier la solidarité et la préservation de l’environnement, ni de rompre avec une économie qui place l’accumulation des profits avant nos vies et notre planète.

Valérie Pécresse a été la « présidente du temps perdu ».

Ce budget est un résumé de son bilan :

– Les transports publics sont au bord de l’explosion, les usagers n’en peuvent plus. Des financements conséquents sont indispensables mais demeurent absents. La droite régionale aura surtout inauguré les projets lancés par ses prédécesseurs !

– La politique environnementale est surtout faites d’annonces, alors que l’aide à la rénovation thermique des logements a été réduite à néant, les investissements pour les espaces verts réduits à peau de chagrin, les moyens pour l’économie circulaire et la gestion des déchets non consommés, l’aide aux associations environnementales stoppée net, le budget des énergies renouvelables consommé à moins de la moitié.

– 85% des lycées ont vu la dotation régionale baisser, et celle par lycéen·ne sabrée de 21€ chaque année.

– Le budget du logement social a été divisé par trois, passant de 100 M€ à 30M€ entre 2015 et 2021, réduisant ainsi de 25% les constructions, alors que la crise du logement est d’une ampleur sans précédent.

– Le soutien aux entreprises se fait en faveur des plus grandes, celles qui n’en ont aucun besoin, et sans conditions sociales ni environnementales, au détriment des TPE, PME-PMI.

Contre ce budget de régression sociale et environnementale, les élus Front de gauche ont défendu, lors du débat budgétaire 152 amendements pour porter une alternative politique fondée sur la solidarité, la défense de l’intérêt général et de l’environnement, pour lutter contre les inégalités, et améliorer la vie quotidienne des Francilien·ne·s.

Il est temps de tourner la page Pécresse et Gonzales en 2021. Les élu·e·s Front de gauche s’y emploient.

Par pcfvlr le 7 janvier, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

5 janvier 2021

2021 Tisser ensemble la fraternité

afficches 100 ans

 

Villeneuvois et Ablonais prenez bien soin de vous.

Avec la crise du coronavirus, les déchirures dans notre société sont encore plus profondes.

Et si l’avenir rimait avec nouvelle sobriété, vertus et innovations ! Et si la santé guidait le monde plutôt que l’argent roi ! Et si la solidarité orientait de nouveau le devenir de nos biens communs pour en finir des sacrifices. Et si enfin on se disait que cacher la pauvreté ne la fait pas disparaitre. Et si notre sécurité n’était que le pétiole de notre pleine liberté.

A ceux qui parlent du monde d’après en pensant rétablir par l’ordre celui ultralibéral d’avant, nous pourrions répondre en cœur et avec sérieux.

Nous voulons réenchanter notre planète, nos villes, nos quartiers. Et nous ne lâchons rien. Plein soutien aux élus de Villeneuve en transition, à toutes les forces citoyennes, associatives, syndicales, éducatives et humanistes.

Nous allons tisser ensemble la fraternité dès 2021… Bonne année.

 

 

Par pcfvlr le 5 janvier, 2021 dans Non classé
Pas encore de commentaires

29 décembre 2020

Santé: vers des Conseils de canton

 

des Conseils de canton populaire…

Des Conseils cantonaux de santé qui associeraient enfin les citoyens à la politique de santé manquent depuis des
années. Il serait temps de le mettre en place malgré le refus des édiles actuels, (Maire, Conseillers départementaux, Députés…) voir leur peur de mettre enfin la politique entre les mains de tous. Composés de professionnels de la santé, mais surtout de citoyens représentants leurs territoires d’abord, de patient-e-s, de syndicalistes de la Santé, d’élus locaux mais pas uniquement les maires omnipotents, ils permettraient de mieux cibler les besoins et les attentes d’un territoire donné jusque dans les entreprises. L’objectif notamment serait d’anticiper le départ à la retraite d’un médecin, des changements d’organisation au sein des établissements hospitaliers (fusion, transferts, CHIV…), de parler médicament, de notre sécurité sociale, d’environnement, de développer la vigilance et imposer la prévention partout face aux risques sanitaires…

Sortir la santé du tout libéralisme et des moyens trop ridicules données localement, est urgent. Comme des comités de quartier, les conseils se réuniraient plusieurs fois par an, libres également de créer un conseil citoyen de l’autonomie qui concernerait les personnes âgées et porteuses d’un handicap. Ne plus laisser le terrain aux « sachants » qui entravent les luttes : la réunion du conseil permettrait d’établir des diagnostics pour le canton qui est une bonne échelle et par commune afin de donner une cohérence à la politique, départementale de santé, de ne pas segmenter les problématiques et rétablir une écoute locale des habitant-e-s pour ne pas réduire la santé qu’à la maladie.

Déconfinons l’omerta !

Par pcfvlr le 29 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

20 décembre 2020

TRANSPORT : Partir du bas pour voir enfin plus haut

Partir du bas pour voir enfin plus haut cela nous a guidé pour combattre le mauvais PLU de la municipalité et le faire annuler totalement. Ceci est très rare, mais la justice rend ainsi service à notre ville et au territoire Grand Orly Seine Bièvre. Nous y reviendrons.

Sur les questions de mobilité, depuis 2015 le Conseil Départemental a participé au développement de nombreuses infrastructures de transport en commun pour faciliter le quotidien des Val-de-Marnais : Orbival, Televal, Vélorution, plus de métros et tramways… pour renforcer l’autonomie des habitants, réduire les émissions de gaz à effet de serre. Christian Favier a obligé la Région et la Métropole à bouger.

Cependant, il y a un sérieux manque d’anticipations à Villeneuve le Roi et Ablon.

Face à des maires LR enfermés dans l’attentisme et le repli, il ne s’agit pas de faire des pétitions après coups. Il est temps de recenser les besoins et les idées aussi. Partager, mobiliser sur les enjeux des transports novateurs, forts et écologiques, n’est pas vain. Il en va de même pour les marchandises et leurs acheminements !

Une collectivité locale utile à votre quotidien, se doit d’avoir des représentants qui mettent entres les mains de tous, enjeux, actions et projets. Nous sommes en Zone blanche, isolée et toujours sous les nuisances avec peu de réparations. 

L’expertise d’un territoire vient de celles et ceux qui le vivent au quotidien. Alors, sortons de la politique du moindre mal qui nous est imposée.

SUR LE PLU .La justice annule le PLU de Villeneuve-le-Roi | 94 Citoyens

 DISCUTER, FEDERER, IMAGINER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE : agorae94@orange.fr

Par pcfvlr le 20 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

11 décembre 2020

SANTE :Faisons entendre nos exigences et vivre la solidarité !

 

Le 15 décembre, tou·tes ensemble, faisons entendre nos exigences et vivre la solidarité !

Les communistes étaient présent·es le 4 décembre devant l’hôpital H. Mondor à l’appel de la Coordination de Vigilance du GHU, ils seront devant l’Hôpital A. Chenevier, le 15 décembre à 18h30, à l’invitation de l’Union départementale CGT, pour une marche aux flambeaux jusqu’à la préfecture.

Le Tour de France des hôpitaux et EHPAD des parlementaires, passant dans le Val-de-Marne, avait dénoncé tout à la fois l’état de déstructuration des Hôpitaux, d’abandon des établissements médico-sociaux et relayé la colère des personnels. Ceux-ci demandaient la création de 100 000 emplois dans les hôpitaux et 200 000 dans les EHPAD publics, pour éviter une catastrophe sanitaire et la privatisation de la santé. Ils se battent toujours pour plus de considération, des augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail.
La pandémie de COVID 19 nous a donné raison, cette véritable crise sanitaire est la conséquence des politiques mises en œuvre depuis des décennies, qui s’attaquent aux dépenses publiques et à la Sécurité sociale au travers de l’ONDAM.

Oui, il est temps de témoigner et de faire le point sur cette déjà longue période, qui risque de durer alors que notre pays et l’Europe restent entre les mains de BIG PHARMA, que se multiplient les licenciements et les fermetures de site comme à SANOFI, à Alfortville et bientôt Maisons-Alfort ; qu’on laisse faire le bradage des terrains de l’Hôpital psychiatrique de Saint Maurice ; qu’on pousse vers la sortie les personnels hospitaliers ; que se met en œuvre le Ségur de la Santé qui n’a répondu ni aux besoins des personnels ni à ceux du pays.
La pandémie, l’assassinat ignoble d’un enseignant, ils n’ont pas honte de se saisir de ce que nous redoutons pour nous imposer les pires lois scélérates, comme celle de la Sécurité globale que même la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU condamne à la réforme sur les retraites. Ils osent tout !

Mais la résistance gronde, enfle, et avec elle la colère, comme dans les dernières manifestations contre ces lois liberticides, dans les entreprises contre les licenciements, dans les écoles comme dans les hôpitaux pour la défense des services publics.

Ensemble, nous pouvons prendre le pouvoir sur l’économie, la création et la répartition des richesses. Face au piège des divisions que le patronat, la droite, l’extrême droite et les intégristes veulent creuser entre nous, il ne faut pas nous tromper d’adversaire :
C’est le capital qui exploite les hommes et les femmes, qui épuise la planète.

Ensemble, exigeons du Gouvernement un plan d’urgence contre le chômage et la pauvreté, pour l’emploi, la dignité et l’Egalité républicaine avec notamment, l’augmentation des minima sociaux, l’Interdiction des licenciements dans les grands groupes bénéficiant de fonds publics, une forte taxation des GAFA, l’embauche massive de personnels à l’hôpital, dans les EHPAD, la création d’un fonds de sécurisation de l’emploi, de la formation et pour la transition écologique qui mette à contribution le capital et les profits.

Le 15 décembre à 18h30, tou·tes ensemble réuni·es devant l’Hôpital A. Chenevier à Créteil !

Par pcfvlr le 11 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

9 décembre 2020

ECOLOGIE Changeons le système pour sauver l’humanité

 ECOMMUNISME

Le coronavirus à éclairer le sale visage du système et de ses tenants libéraux, fossoyeurs du Service public. Une nouvelle génération peut et doit prendre des responsabilités pour imposer des choix respectueux des humains et du climat. Le réchauffement moyen du climat a atteint 1.1°c. D’ici 2100 les projections sont de 2° à 5°c. Le réchauffement libère une énergie dévastatrice pour la planète et les êtres vivants. Le dérèglement s’auto-entraînera à partir de 2°C, selon les experts. Hors, le chemin prit annonce bien pire d’ici 2050. Le système doit donc être révolutionné par des plans globaux comme par chaque petit pas vers une issue positive car décarbonée. Fins du mois difficiles et dérèglements climatiques vont de pairs aussi. L’écologie des territoires doit prendre alors tout son sens.

Cela veut dire fédérer les citoyens avec les forces de l’alternative sociale et écologique du lieu de travail à la commune jusque dans son entourage proche, pour instaurer une transition forte de l’économie. Si la politique a besoin d’écologie, elle a besoin d’ambitions sincères et de projets sérieux pour dépasser le système. Or depuis le 21 avril 2002, il n’y a bien que les députés PCF et récemment LFI, qui se sont opposés totalement au néolibéralisme qui a empoissonné nos vies. S’y attellent aussi des milliers d’élu-e-s et de militants locaux. Là où ils agissent, ils proposent des projets généreux pour gagner de nouveaux droits, des investissements et services publics utiles car partagés. En effet, ne déléguons plus notre pouvoir.

Partout des observatoires citoyens et indépendants pour le climat qui impliquent chacun, ne s’imposent-ils pas ?

DISCUTER, FEDERER, IMAGINER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE : agorae94@orange.fr

 

Par pcfvlr le 9 décembre, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12345...123

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun