Navigation | PCF Gardez la parole à Villeneuve Le Roi

Pages

Catégories

3 avril 2020

Face au Covid-19, la guerre… mais quelle guerre ?

AVRIL 2020

ICI LES PROPOSITIONS DU PCF FACE A LA CRISE

fichier pdf face au COVID

logo n

 

AVEC NOUS DECOUVREZ CETTE TRIBUNE

Face au Covid-19, la guerre… mais quelle guerre ?

– Copyright ID4D, https://ideas4development.org/covid-19-guerre/

Si « nous sommes en guerre » contre le Covid-19, de quelle guerre s’agit-il ? Pour Bertrand Badie, cette guerre-là n’a plus grand-chose à voir avec celles du passé. Son enjeu est l’émergence d’une solidarité et d’une gouvernance mondiale. A Strasbourg, le 30 mars 2020 : une équipe de soignants installe un patient dans un hélicoptère médical français NH90 du 1er Régiment héliporté de combat en vue de son transfert vers un hôpital en Allemagne.

Le président de la République française nous a dit, à plusieurs reprises, que « nous [étions] en guerre ». La formule touche et elle fait sens : elle attire l’attention de l’opinion sur la gravité et l’urgence de la situation ; elle désigne, à juste titre, une menace mortelle qui pèse sur chacun ; elle appelle utilement à la mobilisation nationale. Plus encore, elle rejoint la théorie classique, celle de Clausewitz en particulier, pour pointer un objectif clair : terrasser la cause du danger et se lancer opportunément dans un effort total, faisant appel à tous les secteurs de la vie sociale.

N’oublions pas, cependant, que le propos se limite à une métaphore, solide et efficace, mais disjointe d’une réalité concrète qu’il convient de garder à l’esprit. Ne commettons pas, dans la tourmente, la même erreur qui nous avait engagés à traiter les nouveaux conflits régionaux et internationaux, nés après 1989, comme les anciennes guerres, pour échouer partout, au Moyen-Orient, en Afghanistan et au Sahel. Si les douleurs actuelles nous apprennent quelque chose, c’est bien que l’inédit ne se guérit pas avec des remèdes de grand-mère… Quatre différences majeures feront demain la décision : il est temps de les avoir à l’esprit.

du Covid-19 : la redécouverte de la menace globale

L’idée de menace, d’abord : elle n’est plus liée à la figure de l’ennemi, emblématique de nos vieilles guerres. L’ennemi renvoyait à la figure de l’autre, dont les gains faisaient communément nos pertes et dont nos pertes faisaient les gains. Il faut apprendre à découvrir ce que signifie une menace globale, face à laquelle tout le monde est du même côté de la barrière et où le danger ne vient plus d’un stratège malveillant, mais d’un processus que nous ne contrôlons pas.Les intérêts humains qui en dérivent sont, dès lors, tous identiques et notre vision de l’altérité s’en trouve profondément modifiée : pour que je gagne, il est désormais important que l’autre gagne au moindre coût. La solution n’est plus dans le rétablissement des frontières qui n’a de sens que provisoirement, comme le confinement, pour réduire l’intensité des flux : elle est, au contraire, dans la solidarité et la gouvernance globale. Le rôle uniquement formel auquel l’OMS est réduit aujourd’hui est simplement affolant, là où elle devrait agir pour coordonner les politiques sanitaires et produire de nouvelles normes partagées par tous.

Le multilatéralisme, une nécessité vitale

Second changement, l’idée d’alliance ne fait plus sens : reposant sur une coalition durable entre certains États, elle suppose, pour survivre et prospérer, de désigner un ennemi commun, une coalition adverse… L’OTAN en est à rechercher désespérément ce deuxième souffle alors que les alliés qui la composent contemplent la décomposition quotidienne des liens qui les unissent. Le temps n’est plus à une nouvelle Ligue d’Augsbourg, encore moins à l’augmentation des dépenses militaires, incroyablement suggérée par le secrétaire général de l’alliance, Jens Stoltenberg ! Le temps est à l’intégration.

Pour la première fois dans la chronique humaine, la menace est commune et non frontale. Il n’y a évidemment que des réponses communes qui lui soient pertinentes, au niveau régional (l’Europe) ou mondial (le multilatéralisme global). On en est si loin ! Mais sans avancer dans cette perspective, nous ne survivrons pas. Parfois la peur peut faire progresser : mais ici point de guerre, de l’intelligence seulement !

La vraie bataille à gagner dans cette guerre, c’est celle des sociétés

Troisième différence, le support a changé de nature. La guerre renvoyait aux territoires, là où ce nouveau défi renvoie à la société. L’ennemi de jadis était de l’autre côté de la frontière, il avait son espace et une nationalité : seul Donald Trump croit encore que le virus a une nationalité et porte le passeport d’un État. Ce nouvel adversaire ignore les frontières et se réfugie dans la complexité des relations intersociales. La vraie bataille à gagner est donc celle des sociétés, qu’il faut renforcer, responsabiliser et protéger : tout le contraire de ce que prescrivait le néolibéralisme qui a dissous le social dans l’acide du marché ! Le PNUD avait pourtant attiré notre attention, dès 1994, sur cette nouvelle sécurité humaine à laquelle on devait être attentif. Rares furent ceux qui en tinrent compte ! Or la bataille du social ne se mène pas avec des canons, ceux d’Irak ou du Sahel, mais à travers un travail hardi de reconstruction du lien social, de manière à faire de celui-ci le vecteur des nouvelles sécurités humaines, notamment sanitaires, environnementales et surtout alimentaires. La faim fait, chaque année, environ 9 millions de morts dans le monde avec, à terme, des effets catastrophiques sur tous : a-t-on déclaré la guerre à la pénurie alimentaire ? Celle-ci risque pourtant de réveiller une colère sociale qui nous menacera tous !

Dans cette guerre, la faiblesse mène le jeu

Enfin, la guerre d’hier était celle des puissants contre d’autres puissants. Aujourd’hui, c’est la faiblesse qui mène le jeu. C’est bien la faiblesse des conditions sanitaires, affectant un marché d’animaux vivants, qui est à l’origine du drame. C’est la précarité connue par les plus pauvres qui constitue l’un des relais les plus graves de propagation de la maladie. C’est la faiblesse des équipements propres aux pays du Sud, notamment à l’Afrique, qui risque de dramatiquement aggraver la pandémie.

Autrefois, la guerre visait la puissance et impliquait de mobiliser les instruments classiques de puissance. Désormais, la faiblesse est au centre de la cible, elle est pour tous la principale menace et justifie la mobilisation de recettes plus sociales que militaires. Erreur impardonnable de ne pas l’avoir compris à temps, de ne pas avoir entendu le discours du millénaire prononcé par Kofi Annan en son temps. Erreur d’avoir préféré jouer aux soldats de plomb… On peut espérer que cette crise aura eu des vertus assez pédagogiques pour conduire au New Deal dont on a besoin, celui d’une gouvernance globale d’un défi qui n’a plus de substance nationale.

Bertrand Badie PROFESSEUR IEP PARIS

 

VILLENEUVOIS ABLONAIS PRENEZ SOIN DE VOUS ET DES AUTRES

NOUS RESTONS A VOTRE DISPO POUR ECHANGER ET AIDER

06.08.82.06.33

 

Par pcfvlr le 3 avril, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

24 mars 2020

Élection morne à Villeneuve le Roi

Le scrutin du 15 mars 2020 s’est déroulé dans un contexte inédit. Notre pays, notre ville connaissent une crise sanitaire majeure. La priorité doit être la mobilisation tout entière contre la pandémie et pour la protection de nos concitoyennes et concitoyens.  Prendre le pognon des dividendes pour l’hôpital est l’urgence aujourd’hui !

Dimanche 15 mars, jamais une participation pour les élections n’aura été si faible dans l’histoire de notre République et de notre commune. Nous remercions d’autant plus tous les votants, et les citoyens qui ont tenu les bureaux de vote par devoir et par civisme, non sans risque.

Rien ne servira à M. Gonzales de pérorer puisque 7 électeurs Villeneuvois sur 10, ne se sont pas déplacé pour voter dans un contexte si anxiogène.

Lors de cette drôle de Municipale pour tous, le vieux monde politique local coté opposition n’avait pas encore totalement fini de mourir. Cela renforce notre décision prise fin 2019 au PCF de nous mettre au service de « Villeneuve en transition » pour regarder l’avenir avec les yeux de la sincérité.

Nous encouragerons Patrice Fauquemberg et Sophie Itard. Leurs voix au Conseil Municipal seront celles qui veulent radicalement sauver le climat, et prendre soin de tous les habitants.

Le système clanique de M. Gonzales au pouvoir reste parfaitement huilé, même et surtout dans les conditions du vote de dimanche. Aucune tactique politicienne ne saura le déstabiliser sans la bataille des idées nouvelles à mener. Il faut la faire de façon plus régulière, en profondeur, et à partir de sa rue et du quotidien.

Monsieur Gonzales aime juste une partie de sa ville, celle qui lui fait allégeance, et qui se contente des apparences des libéraux. Elle lui permet ainsi en restant majoritaire de ronronner avec ses amis et de gérer des intérêts particuliers plus que l’intérêt général  des Villeneuvois.

Avec 6 ans de Groland supplémentaire, c’est encore la solidarité, l’écologie et la démocratie qu’il nous faudra défendre avec les outils du renouvellement, des actes neufs, de la raison et le cœur bien à gauche. C’est justement dans notre ADN au PCF et pas juste une passade tous les 6 ans.

Partisans de l’humain et de la planète d’abord, pour nous l’urgence est au plein soutien de nos soignants, de notre service public et au sage confinement.  Prenez soin de vous.

Jeunes et moins jeunes sur des bases claires et humaines, faisons ensemble Villeneuve en mieux !

Le PCF réseau social depuis 1920 à Villeneuve-le-Roi….

Par pcfvlr le 24 mars, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

11 mars 2020

La transition écologique, sociale et démocratique, avec nous !

VILLENEUVE EN TRANSITION Vote numéro 1

Les 15 et 22 mars vous êtes appelé-es à choisir l’avenir de Villeneuve le Roi et de notre Territoire en votant pour les politiques locales qui seront menées les six prochaines années.

Nous avons l’ambition que notre commune puisse relever les défis écologiques, sociaux, solidaires et démocratiques de demain. Notre ville reste une ville populaire et riche avant tout de ses habitant-e-s, où chacun-e quelle que soit sa situation devrait pouvoir continuer à y vivre, étudier, travailler, élever ses enfants, profiter d’une retraite active et paisible.

Le nouveau PLU met en danger les équilibres urbains et de mixité sociale de notre commune. Il faut agir pour une politique de logements abordables permettant aux jeunes, aux étudiant-e-s, aux jeunes familles et aux personnes à revenus modestes d’y rester.

La vie associative, culturelle et économique s’assèche. Nous avons donc la ferme volonté de réenclencher une nouvelle dynamique partagée avec toutes et tous.

Notre ville doit contribuer à former les citoyen-ne-s du monde de demain. L’attention aux enfants et à la jeunesse doit être remise au centre de tout, de l’école aux loisirs et au droit aux vacances. Pour des mobilités plus douces, des transports efficaces partout, de nouvelles gratuités, diminuer le coût de l’eau, une meilleure offre de santé, pour en finir avec les divisions et retisser le fil de la solidarité, nous ferons le choix de rétablir un service public de qualité.

Il est temps de permettre la concertation en grand et la consultation régulière des habitant-e-s. Une transparence démocratique et l’implication citoyenne sont garantes d’une politique locale juste, solide, viable et efficace, répondant aux besoins de toute la population. Comme vous le savez, nous sommes résolu-e-s à résister aux violences de la politique de M. Macron.

Notre ville a besoin d’être rayonnante et innovante. Avec l’objectif de pouvoir vivre mieux à Villeneuve le Roi, nous avons fait le choix de la construction d’une liste écologiste et citoyenne « VILLENEUVE EN TRANSITION » pour une transition écologique, sociale, solidaire et démocratique. Il s’agira pour nous, sans fausses promesses, d’engager des ruptures claires dans cette transition douce. Avec nos ami-e-s d’Europe Écologie Les Verts, nos camarades de la France Insoumise, du Front de gauche et plus de 50 % de citoyens et citoyennes, cette liste d’union et de renouvellement s’engage pour et avec vous.

Patrice Fauquemberg sera demain un maire sincère, compétent et humaniste, à même d’animer notre projet commun. L’écologie pour de vrai, la gauche pour de bon et la citoyenneté vivante. Votons les 15 mars et 22 mars !

 

LES CANDIDAT-E-S VILLENUVOIS-E-S DU PCF ET AMIS AVEC VILLENEUVE EN TRANSITION

Karima Dunglas, Géminel Grégory, Théo Allenou, Joëlle Denis, Marianne Collet, Laëtitia Guerton, Marie Allenou, Maellie Pichard, Vivien Josso… 

Par pcfvlr le 11 mars, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

9 mars 2020

Meeting du 10 MARS

MARDI 10 MARS 20H AVEC PATRICE FAUQUEMBERG

SALLE AUX FAMILLES VILLENEUVE LE ROI

VILLENEUVE EN TRANSITION

POUR BATTRE LA DROITE EXTRÊME

RDV RUE DES VOEUX ST GEORGES

le 15 mars

  AVEC LE SOUTIEN

soutien en long

 

THEBLOG VLRENTRANSITION

https://villeneuveentransition.blogspot.com/

 

 

 

Par pcfvlr le 9 mars, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

5 mars 2020

DES POLITIQUES PUBLIQUES POUR L’ÉGALITÉ FEMMES/HOMMES

CAMPAGNE PCF MUNICIPALE EGALITE.-

8 mars

Ce à quoi il faut tendre et imposer pour l’avenir dans les communes et territoires

Villeneuve féministe

1- Créer une délégation d’ajoint.e aux droits des femmes avec personnels et budget
tout en visant un travail intégré aux autres délégations
2- Genrer les budgets municipaux
3- Mettre en place une politique budgétaire d’éga-conditionnalité dans l’attribution
aux subventions

A – Éducation à l’égalité :
4- Formation des professionnel.les des crèches (tous ceux en contact avec les
enfants) pour l’éducation à l’égalité filles/garçons.
5- À l’horizon 2026 permettre de répondre à 100 % des demandes de places en
crèches (de différents types) pour un vrai service public incontournable.
6- Reconnaître la pénibilité du travail en crèche et déprécariser les personnels des
crèches (comme les Atsem, animateurs…)
7- Obtenir 1 Atsem/ classe
8- Former les animateurs/trices du péri- scolaire et tous les personnels en contact
avec les enfants à l’égalité filles/garçons + organiser des ateliers dans le cadre
du péri-scolaire à des destinations des enfants sur l’égalité filles/garçons
9- Sur le modèle des cours d’école « Oasis », réaménager les cours d’école sous un
prisme genré, enlever les terrains de foot, rentre les sols perméable (écoresponsable)
et réaménager les cours avec des jardins, des jeux mixtes …

B – Emploi/Insertion :
10-Travailler en interne des collectivités à la déprécarisation des métiers féminisés,
organiser la mixité des métiers. Mettre en place des dispositifs internes de
lutte contre le harcèlement sexiste et sexuel au travail, tolérance zéro.
11- Remplacer les congés maternité /susciter la prise des congés paternité (en
moyenne 20 / ne sont pas pris)
12- travaille dans la commune à la conciliation des temps sur le mode « bureau des
temps de travail/vie de famille »
13- prioriser l’insertion pour les familles monoparentales (85 % de femmes seules
avec enfants et la moitié sous le seuil de pauvreté)
14- passer dans appels d’offres et marchés de la collectivité avec des clauses
d’insertions pour les femmes et la mixité des métiers.

C – Partage de l’espace public 1
15- Arrêt du bus, transport public, à la demande
16- Des WC publics mixtes dans l’espace public
17- Revoir les éclairages pour lever le sentiment d’insécurité, avec des éclairages
éco-responsable qui s’allument au passage des piétons,
18- Lutter contre les publicités sexistes en intervenant par des clauses dans les
marchés.
19- Donner des noms de femmes dans l’espace public et de féministes
particulièrement (matrimoine)
20- Introduire dans les marchés d’urbanisme un critère obligatoire et éliminatoire
sur la prise en compte du genre dans la production d’espace public (cf : guide de la
Ville de Paris sur le genre et l’espace public)

D – Violences faites aux femmes
21- Soutiens financiers renforcées aux associations de lutte contre les violences
faites aux femmes,
22- Mener des campagnes grand public de sensibilisation, organiser un réseau de
professionnels.
23- Organiser un lieu unique « cité de l’égalité ou des droits des femmes », d’accueil
Violences Sexistes Sexuelles et Violences Faites aux Femmes conjugales mais
également pour les enfants co-victimes en lien avec lieux de santé, plateau de
professionnels sociaux et en lien avec la police/gendarmerie/procureur ; organiser
les réseaux de professionnels formés.
24- Réserver des parcelles pour produire des hébergements avec l’État, mais
dédiées aux victimes de Violences Sexistes et Sexuelles et victimes de violences
faites aux femmes.
25- Réserver des logements sociaux aux femmes victimes de violences dont certains
pour les agent.es de la collectivité.
E-Santé/prévention
26- Soutiens aux maternités de proximité, aide à la parentalité dans le retour à la
maison après l’accouchement. Permettre aussi le choix et l’accès aux 3 méthodes
d’IVG aux femmes qui le souhaites et dans les modalités qui leurs conviennent.
27- Prévention MST/IST mais aussi formation au « consentement ».
28- Dans les personnels de santé et de prévention former au « questionnement
systématique » sur les Violence Sexiste et Sexuelles et aux Violences Faites aux
Femmes.
29- Formation et sensibilisation du grand public sur les maladies et symptômes
spécifiques des femmes (endométriose/cancer du sein…)
30- Lutter contre les précarités menstruelles, collecter des boîtes à dons pour
femmes précaires et à la rue. Mettre des distributeurs dans les WC publics,
organiser la prévention et discussions sur le tabou des règles auprès des jeunes
collégien.nes, garçons et filles.

Par pcfvlr le 5 mars, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

2 mars 2020

49.3°C AU MACRONISTAN

MACRONSITANT

Par pcfvlr le 2 mars, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

21 février 2020

VILLENEUVE EN TRANSITION DANS LE GAME

 le 15 mars RETROUVONS NOUS

THEBLOG VLRENTRANSITION

https://villeneuveentransition.blogspot.com/

VILLENEUVE EN TRANSITION VIVRE MIEUX

 

Venez aussi nous rencontrer tous les dimanche matins à 

l’ « Espace Vert » au 23 avenue du Général de Gaulle

à Villeneuve le Roi, à partir de 10h30 jusqu’à midi.

Et les mercredis dès 18h et sur le terrain à vos cotés

contact par mail: villeneuve.en.transition@gmail.com

TEL 06.0882.06.33

Une dynamique et une liste Ecologiste-Citoyenne de 35 femmes et hommes pour les élections municipales, menée par Patrice Fauquemberg et Sophie Itard. Des militant-es de partis de gauche Eelv, PCF, La France Insoumise, Front de Gauche et d’autres ami-es y participent. Un projet écologique, social, solidaire, démocratique et économique, et la Sororité, s’il vous plaît !

Par pcfvlr le 21 février, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

13 février 2020

Villeneuve en transition écologique, sociale et démocratique

logo nle 15 mars

Par pcfvlr le 13 février, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

6 février 2020

Engagement avec Villeneuve en Transition

MUNICIPALES 2020 AVEC NOUS
 
Au PCF nous nous engageons, forts de notre base de valeurs et de luttes, toujours avec sérieux et sincérité.
 
Nous avons donc décidé depuis un an de trouver le chemin d’une construction lors des municipales 2020 afin que Villeneuve (re)devienne pleinement citoyenne !
 
Après d’âpres efforts et une volonté insatiable de rassemblement sincère à gauche, nous nous sommes engagés avec les militant-e-s d’EELV. Nous voulons permettre à une majorité citoyenne de nous rejoindre afin de s’exprimer et d’en finir avec les politiques libérales qui abîment depuis 2001 nos quartiers, notre territoire et divisent la population. Nous sommes convaincus que la politique de Macron demande une résistance ferme de tous et toutes dans notre pays et que pour sauver le climat et la planète, il faut changer le système. La commune est un des creusets essentiels pour cela.
 
Chers ami-e-s, aux côtés de Patrice Fauquemberg, la rencontre des forces de l’alternative sociale et écologique en cours, attire déjà des citoyen-ne-s, des ami-e-s du front de gauche, des camarades insoumis-e-s, des jeunes, des humanistes … et chacune et chacun y compte pour un-e.
 
Sachez que nous avons convenu d’agir à partir de dix axes forts qui fondent notre projet local et partagé. Ils seront portés par les 35 candidates et candidats de la liste écologiste et citoyenne de VILLENEUVE EN TRANSITION et par des milliers de Villeneuvois-e-s, nous l’espérons.
 
Le contenu de ces axes est en construction participative.
 
1/ Une ville résiliente à énergie positive et zéro déchet…………………………………………………………
 
2/ Services publics accessibles et de qualité……………………………………………………………………..
 
3/ Logements de qualité, abordables et accessibles.
 
4/ Une éducation de qualité…………………………………………………………………………………………….
 
5/ Climat et aménagement du territoire : respecter la nature, les personnes et la biodiversité…………
 
6/ Mobilité douce. Meilleur pour notre santé et notre territoire…………………………………………………
 
7/ Transparence et voix citoyenne…………………………………………………………………………………….
 
8/ Offre culturelle dynamique, inclusive et riche de la diversité du territoire………………………………..
 
9/ Économie, circuits courts, emploi local et économie circulaire…………………………………………….
 
10/ Une ville accueillante, solidaire et contre les discriminations
 
Nous avons collectivement validé qu’il fallait que notre coquelicot rencontre le tournesol, que s’écrive une nouvelle page politique à Villeneuve le Roi, écologique, sociale et démocratique et que s’opère un renouvellement profond au service de tous les citoyen-ne-s de notre commune.
 
Dès maintenant et dans les urnes le 15 mars. Rejoignez-nous nombreuses et nombreux.

RDV 10H30 DIMANCHE LOCAL VERT AV G DE GAULLE

pour le Comité exécutif local du PCF

VILLENEUVE EN TRANSITION

Par pcfvlr le 6 février, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

28 janvier 2020

Macron torpille la démocratie

 

Macron torpille la démocratie
Face au rejet de l’opinion publique, l’autoritarisme en marche

Alors que plus de 60 % des français.e.s continuent à demander le retrait de la réforme des retraites, le gouvernement fait le choix de bafouer la démocratie en s’entêtant à poursuivre son entreprise de casse de notre système de retraites. Des ouvriers aux cadres, des salarié.e.s du privé aux fonctionnaires, le refus de la retraite à points et de l’allongement de la durée de travail est massif. L’étude d’impact publiée cette semaine, floue et incomplète, vient confirmer le risque de baisse drastique des pensions. Le Conseil d’État lui même, dans son avis, pointe du doigt les « projections financières lacunaires » de la réforme du gouvernement.
Macron, le Président de la finance Face à son échec politique évident, le gouvernement agit par la force en foulant au pied les principes les plus élémentaires de notre démocratie.

Pour préserver les intérêts des plus riches, de la finance et du MEDEF, il choisit le coup de force.

Les forces de gauche et écologistes ont déposé une plateforme commune de propositions démontrant qu’il est possible d’améliorer notre système actuel
sans le casser.

Retrouvez la sur www.pcf.fr

Une retraite digne à 60 ans,c’est possible

Augmenter les salaires :

Nous demandons une hausse du SMIC de 20% et l’augmentation de l’ensemble des salaires dans le public comme dans le privé.
Faire enfin respecter l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : + 6 milliards d’euros de cotisations

Le PCF propose une grande conférence sociale avec pour ordre du jour l’augmentation des salaires et l’amélioration de notre système en s’attaquant au régime spécial de la finance.

Mettre fin au régime spécial de la finance :

Nous proposons 10,45 % d’imposition sur les revenus fi nanciers Moduler les cotisations sociales des entreprises (bonus/malus) favorisant l’emploi, la formation, les salaires, le climat

Par pcfvlr le 28 janvier, 2020 dans Non classé
Pas encore de commentaires

1...34567...123

Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun